×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 849

Clôture de l'Année de la miséricorde

Clôture de l'Année de la miséricorde

Dimanche 13 novembre 2016, notre diocèse a célébré la clôture du Jubilé de la Miséricorde, Année sainte lancée par le pape François le 8 décembre 2015. Elle s'est terminée officiellement à Rome le 20 novembre 2016.

 La cathédrale de Bayonne était remplie pour cet événement : fidèles laïcs, communautés religieuses, et une cinquantaine de prêtres et séminaristes étaient présents.

Ecouter l'homélie de Mgr Marc Aillet :

Retrouver les photos dans la galerie photos (ci-dessous).

 

La fin officielle du Jubilé à Rome a eu lieu dimanche 20 novembre 2016 à la basilique Saint-Pierre, avec la clôture de la Porte sainte par le pape François.

Voici la conclusion de l'homélie du Pape :

"Demandons la grâce de ne jamais fermer les portes de la réconciliation et du pardon, mais de savoir dépasser le mal et les divergences, ouvrant toute voie d’espérance possible. De même que Dieu croit en nous-mêmes, infiniment au-delà de nos mérites, nous aussi sommes appelés à infuser l’espérance et donner leurs chances aux autres. Parce que, même si la Porte Sainte se ferme, la vraie porte de la miséricorde reste pour nous toujours grande ouverte, le Cœur du Christ. Du côté percé du Ressuscité jaillissent jusqu’à la fin des temps la miséricorde, la consolation et l’espérance.

Beaucoup de pèlerins ont passé les Portes saintes et, loin du bruit des commentaires, ont goûté la grande bonté du Seigneur. Remercions pour cela et rappelons-nous que nous avons été investis de miséricorde pour nous revêtir de sentiments miséricorde, pour devenir aussi des instruments de miséricorde. Continuons notre chemin ensemble. Que la Vierge nous accompagne, elle aussi était près de la croix, elle nous a enfantés là comme tendre Mère de l’Église qui désire nous recueillir tous sous son manteau. Sous la croix elle a vu le bon larron recevoir le pardon et elle a pris le disciple de Jésus comme son fils. Elle est la Mère de miséricorde à qui nous nous confions : toute situation, toute prière, présentée à ses yeux miséricordieux ne restera pas sans réponse".