8 avril : journée pour les personnes engagées dans la préparation au mariage

8 avril : journée pour les personnes engagées dans la préparation au mariage

Le samedi 8 avril 2017 à la Maison paroissiale d’Orthez, Alex et Maud Lauriot-Prévost viendront animer, pour le diocèse et les paroisses, une journée d’enseignement, de réflexion et de prière, à partir d’Amoris Laetitia, sur la mission du couple  témoin et disciple-missionnaire. Ils témoigneront également de l’expérience de la ‘journée des fiancés’. Tous les acteurs de la préparation au mariage sont conviés à cette rencontre.

 

En octobre 2016, dans l’avion qui le ramenait de son voyage pastoral en Géorgie, le pape François lançait un appel pressant à «  tout faire pour sauver le mariage, la plus belle chose que Dieu ait créée».  Ce combat, précisait-il,  vise d’ailleurs autant à sauver le mariage qu’à sauver le visage même de Dieu, car «  le mariage, fondé sur un amour exclusif et définitif, devient l’icône de la relation de Dieu avec son peuple » (Benoit XVI, Deus Caritas, n°16).

Cet appel du Pape résume pour ainsi dire le fil rouge qui a animé les synodes sur la famille de 2014-2015 et l’exhortation apostolique, Amoris Laetitia. Il y souligne l’importance de revenir à l’essentiel   au «   cœur fondamental » du message du Christ sur « la beauté de l’amour salvifique de Dieu manifesté en Jésus Christ mort et ressuscité ».

Cette invitation de François s’adresse évidemment à toute l’Eglise, aux pasteurs comme aux fidèles, mais elle devrait avoir un écho particulier dans le cœur des couples. Nous expérimentons en effet dans notre vie concrète, quotidienne, combien Dieu chemine avec nous, combien il nous donne sa force pour avancer ensemble avec nos différences, pour nous pardonner, pour nous porter l’un l’autre, pour nous aimer totalement …Notre vie conjugale, source de notre action de grâce, doit aussi nous jeter sur les chemins pour annoncer « ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe  de vie » (1Jn1,1). Nous mettre en route, être à la fois disciples et missionnaires de l’Amour, c’est ce à quoi le Pape nous appelle afin de témoigner « de manière attractive et cordiale » non d’une doctrine désincarnée, mais de la réalité concrète du Salut dans le mariage, au sein même de nos limites, de nos  combats, de nos soucis, de nos souffrances…

L’importance de l’annonce du Salut, du témoignage des œuvres du Christ dans nos vies, du « kérygme » est indispensable et prioritaire, selon les propos insistants du pape , dans Evangelii Gaudium, puis dans Amoris Laetitia : « L’annonce de type missionnaire se concentre sur l’essentiel et le plus important qu’est la première annonce : “Jésus Christ t’a sauvé!” (...)  Il n’y a rien de plus solide, profond, consistant et sage que cette annonce ! » ; « La première annonce ou “kérygme” a un rôle fondamental, qui doit être au centre de l’activité évangélisatrice et de tout objectif de renouveau ecclésial. »

Tout cela doit donc concerner la préparation au mariage, et ceux qui sont impliqués dans ce service important des couples et du mariage. Or, «  les familles chrétiennes, par la grâce du sacrement du mariage, sont les principaux acteurs de la pastorale familiale »( Amoris Laetitia,200). Ce sont donc les couples mariés qui sont appelés notamment à :

-          donner leur témoignage joyeux et contagieux pour attester combien le couple est grâce au Christ « libéré du péché, du vide intérieur, de l’isolement » (Amoris Laetitia,200)

-          présenter la sexualité de manière renouvelée, avec l’exigence et l’enthousiasme de la théologie du corps de st Jean-Paul II

-          annoncer combien la miséricorde et la compassion divines rejoignent chaque couple qui chemine pour restaurer leur amour, en guérissant et transformant leur cœur, en les rendant capables de plus d’aimer et de se donner, etc...

Ce type de démarche pastorale,  centrée sur le témoignage et l’annonce du kérygme, a été initiée dans le cadre de la préparation au mariage voici plus de 10 ans par Alex et Maud Lauriot-Prévost, alors délégués diocésains à la pastorale familiale d’Avignon. Ils  sont intervenus au ‘forum missionnaire des paroisses’ de Pau en mai 2016 ; ils ont écrit également plusieurs ouvrages sur l’évangélisation de l’amour et du mariage, sur la formation missionnaire.

Dans leur diocèse d’abord, et maintenant  dans plusieurs diocèses en France, ils ont développé «  la journée  diocésaine des fiancés » ou des « futur mariés », qui est devenu un temps particulièrement fort dans les parcours de préparation de leur mariage de ces diocèses.

Leur but est de :

  • faire une « première annonce » attractive et accessible, centrée sur « L’Evangile du Mariage » et l’œuvre de Salut du Christ dans le sacrement du mariage
  • entendre des témoignages de couples rapporter ce que Jésus est venu sauver, bénir, transformer, relever, guérir, libérer ... dans leur vie de couple et de famille
  • répondre à toutes leurs questions : aucun barrage, système de  table-ronde ‘open bar’…
  • vivre une journée joyeuse et fraternelle ponctuée de temps de louange et de chants à l’Esprit Saint…,
  • clore cette journée par un temps de célébration joyeuse puis la bénédiction personnelle de chaque couple de futurs mariés par l’évêque,

Beaucoup de beaux fruits au cours de cette journée pour les fiancés, en particulier :

  • la découverte que Dieu agit dans nos vies
  • le désir de chercher qui est à la source de cet amour.
  • l’expérience de la présence et de l’amour de Dieu.

 Et aussi pour les couples parrains qui les accompagnent tout au long de la journée :

  •  par l’expérience missionnaire qu’ils vivent
  •  par la communion ecclésiale qui s’établit [1]
  •  par la joie profonde à laquelle ils goûtent

 

Chez les curés, les prêtres, beaucoup témoignent qu’avec cette journée, il y a indéniablement un « avant » et un « après » dans l’approche des couples concernant la foi, le mariage, le sacrement, l’Eglise,… Lors de la 1ère journée des fiancés de Dijon en 2016, plus de la moitié des questions posées à la table-ronde était : « comment fait-on pour rencontrer le Christ ? ». Beaucoup de fiancés ressortent visiblement très marqués par cette expérience, avec de nombreuses questions. Aux équipes locales et aux curés dans les paroisses de rebondir sur cet évènement pour accompagner et personnaliser le chemin…

Dans notre diocèse, l’appel est lancé…Nous avons donc besoin de vous, de prêtres et de couples croyants, engagés, ... afin d’être au service de cette future journée, pour accueillir les fiancés de manière conviviale, pour animer des groupes de partage, pour témoigner de l’action de Dieu dans votre vie, pour prier pour ces futurs couples…chacun selon ses possibilités et ses charismes ! Couples engagés dans la préparation au mariage, dans des mouvements, des communautés, des groupes de prière ou d’apostolat,  des paroisses, etc., nous sommes tous invités à nous impliquer dans ce beau projet missionnaire.

Le samedi 8 avril 2017 à la Maison paroissiale d’Orthez, Alex et Maud Lauriot-Prévost viendront animer, pour le diocèse et les paroisses, une journée d’enseignement, de réflexion et de prière, à partir d’Amoris Laetitia, sur la mission du couple  témoin et disciple-missionnaire. Ils témoigneront également de l’expérience de la ‘journée des fiancés’. Nous vous convions donc nombreux à cette rencontre !

Nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire avant le 15 mars pour en faciliter l’organisation.

contact : ca.lambotte@gmail.com


[1] des couples aux sensibilités et engagements très divers se retrouvent au service de cette journée