Pèlerinage des évêques au sanctuaire de Pontmain

Pèlerinage des évêques au sanctuaire de Pontmain

Vingt évêques en pèlerinage à Pontmain (Mayenne) ont prié ensemble pour la paix, la Frace et leurs diocèses.

 

Vingt évêques français se sont rassemblés presque incognito, pour prier, vivre un temps de pèlerinage, confier à Marie leur ministère, l’Eglise, leur diocèse. Un grand moment de ferveur et de fraternité.

Au lendemain de la journée mondiale de prière pour la Paix et à l’initiative de l’évêque de Laval, Mgr Thierry Scherrer, et son confrère du Mans, Mgr Yves Le Saux, la rencontre était une première attendue. Depuis plusieurs mois, en effet, les évêques évoquaient ce projet de se retrouver pour une journée prier et pèleriner ensemble ; “gratuitement, fraternellement, et à un autre moment que lors des assemblées plénières de Lourdes”, explique Mgr Scherrer. « Le bilan unanimement positif laisse déjà réfléchir à une deuxième édition».

C’est tout naturellement que le sanctuaire de Pontmain a été choisi, pour cette rencontre inédite, loin du tumulte médiatique, lieu simple, saint, propice au recueillement, accessible, où la Vierge Marie est apparue le 17 janvier 1871. Vingt-trois évêques étaient inscrits, trois n’ont pas pu être présents au dernier moment, d’autres retenus pas des agendas déjà chargés se sont unis au groupe par la prière. Après la messe concélébrée le matin en la basilique devant 700 fidèles, les évêques se sont rassemblés seuls dans la petite église paroissiale pour une longue prière d’intercession.

 

“Renouveler l’engagement de notre ordination”

Autant d’évêques à Pontmain “c’est un record, a rappelé, joyeux, le Père Bernard Dullier, recteur du sanctuaire. En 1900, pour la consécration de la basilique, ils étaient seulement quinze”. Outre la performance, c’est la ferveur qui a compté ce mardi. “Dans ce pèlerinage, nous voulons renouveler

l’engagement de notre ordination épiscopale” a commencé Mgr Le Saux dans son homélie. “Nous voulons prier Marie d’intercéder sans relâche auprès de Dieu pour accompagner tous ceux qui nous sont confiés. Nous prions aussi pour la paix du monde, pour nos diocèses, pour les pauvres, les malades, ceux qui cherchent Dieu”.

 

Cultiver la collégialité fraternelle

En se rassemblant ce 2 janvier, les évêques ont voulu sceller leur collégialité dans la fraternité et l’amitié. “Ce pèlerinage doit nous permettre de grandir pour la joie et la fécondité du peuple chrétien. Pourvu que cette amitié nous entraîne ! Notre modèle de prière, aujourd’hui, c’est celui du Cénacle, en présence de Marie.” Dans la lignée de pape François qui en 2013 invitait à ne pas être des évêques d'aéroports, Mgr Le Saux a redit l’essentiel de sa mission “ l’important n’est pas de se créer une communauté d’admirateurs, mais d’agir pour les pauvres. L’évêque doit manifester la fraternité, la sollicitude, la miséricorde, la douceur… C’est ce que nous venons demander aujourd’hui dans notre prière”. L’évêque est celui qui sème. La récolte n’est pas pour lui, elle est pour le Seigneur”. Puis il invitait ses frères à faire leurs les paroles de l’humble abbé Michel Guérin, le bon curé de l’apparition pour lequel un dossier en béatification est en cours : “C’est Dieu qui a tout fait. Il veut que je sois avec vous. Vous pouvez compter sur l’absolu dévouement, à la vie à la mort, de votre pasteur pour vous”.   

 

Une longue prière d’intercession dans l’église paroissiale

L’après-midi, les évêques ont investi la petite église paroissiale où avait tant prié l’abbé Guérin. Voici quelques extraits de leur belle prière d’intercession. Les chrétiens sont invités à les reprendre d’une manière ou d’une autre, dans leur propre prière.

Pour leur ministère d’évêque : Seigneur Jésus, en ce jour d’intercession et de prière, nous venons te remettre notre ministère épiscopal et les intentions de tous les chrétiens de nos diocèses… Toi, le Pasteur doux et humble de cœur, éclaire les décisions que nous avons à prendre, ... Donne-nous le courage de la foi… pour que nous annoncions ton Évangile de salut avec fidélité et sans relâche. Avec confiance et humilité, nous te supplions.    

Pour être de bons pasteurs : …Ensemble, nous te redisons notre désir profond de servir ton Église, unis à tous nos frères dans l’épiscopat de par le monde, sous l’autorité de notre pape François, successeur de Pierre. Donne-nous un cœur bon et paternel ... Fais de chacun de nous des pasteurs remplis de ta miséricorde, attentifs aux brebis qui s’égarent et prompts à les ramener dans le bercail de ta sainte Église. Avec confiance et humilité, nous te supplions.

Invocation de l’Esprit-Saint : Seigneur Jésus, au jour de notre ordination, c’est la grâce vivifiante de ton Esprit Saint qui nous a été transmise par le geste de l’imposition des mains. Nous invoquons sur chacun de nous en ce jour une nouvelle effusion de cet Esprit. Rends-nous pleinement dociles à ses inspirations. Qu’il nous aide à discerner les signes des temps et mieux percevoir les attentes cachées des cœurs. Que son ardeur nous brûle et nous transforme dans la ferveur d’une nouvelle Pentecôte pour que soient rendus féconds nos différents projets missionnaires. Avec confiance et humilité, nous te supplions.                   

Pour le monde et pour la Paix : Seigneur Jésus, en ce lieu béni où Marie, ta Mère, s’est faite messagère d’espérance et de paix, nous te prions pour notre monde traversé par la violence des conflits et des guerres. Nous te confions toutes les personnes qui subissent l’exclusion, la faim, la maladie, les catastrophes naturelles. Nous te prions pour les populations chassées de leurs pays, spécialement les migrants et les réfugiés qui frappent à notre porte et font souvent l’objet de notre indifférence, voire de notre mépris. Nous te demandons la compassion de ton cœur plein d’amour pour que nous sachions accueillir en ton nom les pauvres, les étrangers et tous ceux qui sont dans le besoin. Avec confiance et humilité, nous te supplions.

Pour la France et pour ses dirigeants : Seigneur Jésus, nous te prions pour notre pays, la France, qui a eu la faveur d’accueillir très tôt ton Saint Évangile. Qu’elle soit fidèle au don reçu et sache puiser à la source des valeurs chrétiennes qui l’ont érigée au fil des siècles. Inspire à nos gouvernants des décisions justes basées sur la recherche du bien commun, qu’ils aient la force de suivre en tout les indications de leur conscience. Et en chacun de ceux qui se déclarent chrétiens, ravive la grâce toujours neuve de leur baptême pour qu’ils soient sel et lumière au cœur du monde d’aujourd’hui.  Avec confiance et humilité, nous te supplions.     

Pour la famille et pour la vie : Seigneur Jésus, nous te le demandons : sous le regard de Marie, ta Mère, qui est la Mère de tous les vivants, rends-nous éveillés à la cause de la Vie et aux grands enjeux de notre société, tout spécialement ceux qui concernent la famille. Obtiens-nous l’audace de proclamer quoiqu’il en coûte l’Évangile de la Vie et d’en promouvoir les valeurs et la culture dans tous les milieux où tu nous envoies. Avec confiance et humilité, nous te supplions.       

Consécration au Coeur de Marie : Seigneur Jésus, par le Cœur immaculé de Marie, ta Mère, nous voulons à nouveau nous consacrer à toi et te remettre l’intégralité de notre vie. Que son intercession maternelle nous obtienne la grâce d’être identifiés, assimilés à ta vie afin que notre existence soit en tout le reflet de la tienne. Que nous n’ayons pas peur de devenir des saints. En ce monde aimé de Dieu, fais de nous des pèlerins et des apôtres de ta joie. Conduis-nous instant après instant sur un chemin de lumière jusqu’au jour bienheureux où, avec le Père et le Saint-Esprit, nous te contemplerons face à face. Avec confiance et humilité, nous te supplions.

 

                     Véronique LARAT, Déléguée épiscopale à la Communication du diocèse de Laval