JMJ 2013: NOUS Y ETIONS !

54 jeunes du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron sont partis à Rio de Janeiro entre le 15 et le 31 juillet dernier pour vivre les XXVIIIème Journées Mondiales de la Jeunesse, autour du Pape François et de 3 millions de jeunes venus du monde entier.

Paru in « Notre Eglise » n° 40 (août-septembre 2013)

            Quelle joie d’avoir participé à cette grande fête de la Foi avec le Pape François et des millions d’autres jeunes de 170 pays ! C’était pour moi les deuxièmes JMJ que je vivais, mais cela reste une expérience extraordinaire.

            Nous avons commencé par une Semaine Missionnaire au sein de la Communauté Palavra Viva à Curvello, une petite ville à 180km au Nord de Belo Horizonte dans le Minas Geraïs. A notre arrivée, l'accueil a été très festif et très chaleureux. Les Brésiliens sont des gens qui ont une joie de vivre immense. On a pu le voir avec les membres de la Communauté et les personnes que nous avons rencontrés dans nos visites, aussi bien au centre social « Dedo de Gente » ou lors de notre journée à Diamantina.

Au cours de cette Semaine, nous avons pu découvrir le « lieu de naissance » de Palavra Viva, qui est dans notre diocèse depuis 2010. Les jeunes de la Communauté ont témoigné de leur joie de nous accueillir chez eux et l’excitation qu'ils ont eu tout au long de l’année en préparant notre venue.

Cette Semaine Missionnaire se basait sur trois piliers : Foi, Culture et Solidarité. Ces sept premiers jours au Brésil nous ont permis de découvrir les Brésiliens, l’expression de leur Foi, très liée à l’histoire de leur pays ainsi qu’à leur Culture et la Solidarité entre les gens mais aussi avec nous.

            Après ces premiers jours, nous nous sommes mis en direction de Rio de Janeiro pour y vivre la semaine des JMJ. Avec ce que nous avons vécu à Curvello, nous sommes impatients de découvrir la « Cité merveilleuse » et de vivre les grands évènements avec tous ces jeunes du monde entier.

Nous sommes logés dans la paroisse Notre-Dame de Fatima dans la périphérie de Rio. Des jeunes des diocèses de Grenoble, Meaux, Valence sont également hébergés avec nous, soit quelques 400 JMJistes. Là aussi l’accueil à notre arrivée de l’aéroport est très chaleureux, et tout au long du séjour, les volontaires, en chargent de la paroisse, se plient en quatre.

Pour commencer, le 23 juillet, nous avons vécu un temps de rencontre et de prière entre Français en la cathédrale Saint Sébastien. Nous étions quelques 5 000 jeunes réunis autour du Cardinal André Vingt-Trois, de nos évêques et des prêtres. Dans son homélie, Monseigneur Vingt-Trois nous disait : « La source de notre joie, ce n’est pas ce que nous faisons, c’est la certitude que nous avons d’être en communion avec Dieu dans le Christ. La source de notre joie, ce ne sont pas les fruits de nos actions diverses, c’est la découverte que Dieu est fidèle et qu’il n’abandonne pas ceux qu’il a appelés et envoyés. La source de notre joie, c’est d’abord d’appartenir à la même Église. » Après cette rencontre, nous nous sommes mis en direction de l’emblématique plage de Copacabana pour participer à la Messe d’ouverture de ces XXVIIIème JMJ, présidée par Dom Orani Joao Tampesta, l’archevêque de Rio. La foule d’un million de pèlerins a vécu ce moment dans la joie et l’allégresse, et en grande communion les uns avec les autres. Pour preuve, au moment de ce donner la paix. Chacun a échangé un signe avec des jeunes d’autres nationalités.

Le 24 juillet a commencé avec la première catéchèse, donnée par Monseigneur François Lapierre, évêque de Saint Hyacinthe au Québec (Canada). Le thème de ce premier enseignement est : « Poussons les portes de la Foi ». Comme nous l’a dit Mgr Lapierre : « Nous avons tous soif de quelque chose : espérance, bonheur, pardon, vérité nouvelle, nouvelle évangélisation, union et Christ. » Après la Messe,  nous avons rejoint le centre-ville de la « Cité merveilleuse » pour visiter et profiter du Festival de la Jeunesse.

La deuxième catéchèse a été faite par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa au Cameroun, sur « Etre disciples ». En ces temps de JMJ, Mgr Monsengwo Pasinya nous a rappelé qu’être disciple c'est partager sa Foi. Dans l'après-midi, nous avons rejoint Copacabana pour la cérémonie d’accueil du Pape, et sa première rencontre avec les JMJistes. Nous étions installés le long de la route pour le voir passer en papamobile. Parmi les gens qui attendaient pour voir le Pape, des jeunes venus du monde entier mais aussi des moins jeunes venus des quartiers alentours. Une fois le Pape passé, nous avons pris place sur le sable. On a pu sentir la joie du Pape de rencontrer et de se retrouver avec ces millions de jeunes.

Le vendredi matin, dernière catéchèse avec Monseigneur Bonaventure Nahimana, évêque de Rutana au Burundi sur « Etre missionnaire ». Mgr Nahimana nous a invité à prendre conscience de la mission qui nous est confiée en tant que chrétien. Il a terminé sa catéchèse avec cette phrase qui résume notre mission : « Nous qui aimons offrir des cadeaux, faisons le cadeau de la Foi. ». Le Chemin de Croix avec le Pape a été un moment très fort : prier avec le Pape en se rappelant le Vendredi-Saint. Dans son homélie, en reprenant les personnages « principaux », le Pape nous a demandé à qui nous souhaitons être identifiés en tant que chrétien : Pilate, Simon le Cyrénéen ou les femmes de Jérusalem. Le Pape a une façon très particulière de nous interpeller mais une façon qui nous marque.

En ce dernier week-end, nous nous préparons pour deux jours sur la plage de Copacabana. Après avoir récupéré nos paniers repas et 7km de marche sur la baie de Rio, nous regagnons notre lieu de campement. L’après-midi, pour nous occuper pendant ce temps d’attente jusqu’au soir, nous faisons des jeux, marchons au bord de l’eau et improvisons une Messe sur le sable. Un moment très fort car nous sommes rejoint par les pèlerins qui nous entoure, des Brésiliens, des Italiens… Le soir, la Veillée de prière donne la parole à des jeunes qui témoignent de leur conversion. Le temps d’adoration est magique. Voir trois millions de personnes en silence et tournées vers le Christ présent dans l’Hostie. On ressent toujours une grande émotion. Après une bonne nuit à la belle étoile, la Messe de clôture termine notre pèlerinage. A la fin de celle-ci, le Pape nous annonce : rendez-vous en 2016 à Cracovie.

 

            Encore une fois, ces JMJ ont été pour chacun d'entre nous un pèlerinage qui nous a permis de nous fonder et de nous affermir dans le Christ pour aller et « faire de toutes les nations des disciples ».