À propos de la Solennité du Saint-Sacrement

À propos de la Solennité du Saint-Sacrement

Nous fêtons dimanche 19 juin la Solennité du Saint-Sacrement (ou "Fête-Dieu"). Mais de quoi s'agit-il ?...

La fête Dieu, aussi appelée Corpus Christi en latin ou encore Besta Berri en Basque est une fête célébrée spécialement en l’honneur du corps du Christ, présent dans l’hostie lors de la consécration pendant la messe.

Mais pour comprendre les origines de cette fête, il faut remonter jusqu’au XIIIe siècle, au monastère de Mont-Cornillon près de Liège. Une sœur, appelée aujourd’hui Sainte Julienne, était alors âgée de 16 ans quand elle eut pour la première fois une vision, lui faisant prendre conscience d’un manque de dévotion de l'Eucharistie. Ses visions réapparurent souvent lors des adorations eucharistiques de la jeune religieuse.

C'est par ailleurs en 1263 qu'un prêtre célébrant la messe à Bolsène, eut de profonds doutes sur la présence du Christ lors de la consécration de l’hostie. Doutes qui se dissipèrent instantanément quand du sang se mit à jaillir de l’hostie en question. Ce dernier miracle cumulé à celui de Sainte Julienne n’as pas mis longtemps à convaincre la papauté.

C’est ainsi que le 8 août 1264, le pape Urbain IV, qui avait rencontré Sainte Julienne quelques années auparavant, instaura la Corpus Domini, qui deviendra la Corpus Christi. Il décida également de montrer l’exemple en célébrant pour la première fois la fête Dieu dans l’église de Bolsène en Italie.

Aujourd’hui, la fête Dieu est encore célébrée partout dans le monde. Chaque pays et chaque région l’ont intégrée dans leur patrimoine culturel. Au Pays basque par exemple, la Besta Berri est une fête attendue de tous. Organisée principalement par les jeunes hommes, La tradition veut que chacun soi vêtu d’une tunique traditionnelle et plus particulièrement pour les jeunes hommes qui portent l’habit des soldats de l’époque.

L’origine de ces costumes de soldats reste contestée, mais certains disent qu’elle nous viendrait d’ancien régime et puis plus tard de la révolution, quand des milices basques se seraient formée pour défendre le pays. Célébrer la Besta Berri aurait été alors une manière de dire « je suis catholique et fier de l’être ». Ces soldats représenteraient également les « hommes francs » du Labourd de Navarre.

La Besta Berri comporte donc une messe et une procession, et se finit généralement par un banquet et des danses traditionnelles. Aujourd’hui cette fête reste une fête catholique qui permet au Pays basque de maintenir une part de son patrimoine traditionnel.

 

 Alaric Faré le 16 juin 2022