Deux vitraux en l’honneur de saint Jean-Paul II et de saint Jean XXIII

Des vitraux des papes Jean-Paul II et Jean XXIII, canonisés le 27 avril,  sont visibles dans l’église de Castetnau-Camblong (près de Navarrenx). Ils ont été bénis le 27 avril à 18h30. Par Vanessa Dazelle

Cette commande m'a été passée en l'honneur de la canonisation des papes Jean-Paul II et Jean XXIII. Ces vitraux ont demandé un temps de travail de 180 heures. 

Nous avons souhaité rester dans le style 19ème pour qu'il y ait une cohérence avec les autres fenêtres de l'église, tout en y apportant une touche contemporaine. Mes parents (maîtres verriers à la retraite) m'ont apporté leurs conseils et leur aide pour réaliser ce projet. Les techniques employées sont le vitrail au plomb traditionnel avec peinture sur verre et grisaille cuite au four à 650°C.

Il est courant d'intervenir sur des vitraux d'église pour les restaurer dans mon métier, mais réaliser des vitraux neufs dans ce style l'est beaucoup moins. C'est un grand honneur d'avoir pu réaliser ce projet, et représenter de futurs saints l'est encore plus.

Les vitraux ont été posés en début d'année 2014 afin d'être terminés pour le 27 avril 2014. J'ai effectué la pose de ces vitraux avec l'aide de mes parents. Ils ont étés posés traditionnellement directement dans la pierre avec un solin (joint) de mortier à la chaux. La fenêtre est composée de 3 panneaux de vitraux, séparés par des barlotières et rigidifiés par des vergettes en acier. Les vitraux sont protégés à l'extérieur par des grillages contre les oiseaux et les projections de pierre ou de grêle.

Les vitraux sont de part et d'autre de la tribune. Il n'y avait pas de vitraux à cet endroit, seulement des verres cathédrale incolores dans des châssis en fer.

Ce fut un vrai plaisir de créer et réaliser ces vitraux !

 

Les Vitraux d’Art Dazelle, 3ème génération de Maîtres verriers en Aquitaine

En 1931, André Strauss entra comme apprenti au sein de l'atelier de vitraux Jacques Simon, à Reims, un des plus anciens ateliers de France. Puis il travailla à Paris pour l'Atelier de vitraux des frères Maumejan. Enfin il partit à la conquête du Béarn, et s'installa à son compte en créant l'Atelier de vitraux André Strauss dans les années 60. Il transmit sa passion à sa fille Blandine Strauss et à son gendre Bernard Dazelle, qui créèrent à leur tour l'atelier de vitraux d'art Strauss Dazelle à Jurançon. Sa petite-fille Vanessa Dazelle a repris le flambeau en choisissant le métier de vitrailliste et s’est installée à Bidache.Elle crée de vitraux d'art sur mesures et en pièce unique, de tout style.

Site : www.vitrauxdartdazelle.fr