A Rome pour les canonisations !

Du 25 au 27 avril 2014, un groupe emmené à Rome par l’association « France, fille aînée » a vécu une expérience inoubliable de prière et de communion. Par Renée Carbonnière

Bayonne, parvis St-André, 6h, ce vendredi 25 avril : effervescence d'un petit groupe de personnes qui attend de prendre place dans le car qui nous conduira vers le siège de saint Pierre. Cinquante personnes montent à bord au cours des différents arrêts, certaines venant d’autres diocèses, dans la joie d'aller aux deux canonisations.

Ravitaillement, sacs à dos, bâtons de pèlerins chargés en soute, laissant familles, peines et soucis, accompagnés par deux prêtres : les abbés J. Marc André et Armand Paillé.

La route est longue et nous l'offrons en prière à Jésus. Membres du M.S.M (Mouvement Sacerdotal Marial), dans notre consécration la Vierge Marie nous répète que par « la puissance du Rosaire » nous pouvons tout obtenir et nous demande de prier pour le Règne du Coeur immaculé de Marie et du Sacré Coeur de Jésus, pour notre pape, nos évêques.

Chapelet en main, une fervente prière s'engage. Oui, ce rosaire est long, 3 ou 4  personnes (les non-habituées) apprécient moins! Mais ne sommes-nous pas les sentinelles invisibles? Notre mission : former une légion d’amour divin…

Après un accueil extraordinaire dans des familles à San Cesareo de Zagarollo (30km de Rome), nous voici partis à 5h du matin pour la Basilique ! A 150 mètres des colonnades de Saint-Pierre, si près du but, des barrières fermaient la rue pour laisser passer les officiels.

Il fallut attendre, attendre, attendre! Ce qui n'empêchait pas d'être en liesse, de rire, chanter, prier, plaisanter!... Maintenant bloqués depuis plus de deux heures... Je lève les yeux vers le ciel, avec  un léger et gentil reproche aux futurs saints : « Jean-Paul II …? Jean.XXIII...?  Nous sommes venus pour  vos canonisations et n'avons même pas d'écran géant pour nous unir à la cérémonie !!! »

La prière fervente dirigée par nos prêtres porta ses fruits… « J'ai un grand appartement dont trois télés. Venez chez moi. J'habite à deux pas du Vatican ». Concours incroyable de circonstance, une Italienne venue d'Ancone pour héberger deux Américaines (qui ont fait défaut,) n'a pas hésité à accueillir 45 personnes, si heureuse de nous recevoir.   

Chaises, fauteuils, poufs, coussins installés, rassemblés devant les trois écrans télé… Le confort d’être assis, la joie, l'émotion de cet événement unique, nous laissa en liesse. Cette rencontre avec cette Italienne, Graziella, qui nous a offert un énorme oeuf de Pâques à partager et est restée avec nous tout l'après-midi, enchantée de nous avoir reçus  et connus... Quelle grâce ! Que de grâces venues du ciel ! N’est-ce pas un miracle transmis par les deux papes?

Une autre grâce nous attendait à San Damiano, sur le chemin du retour. Attendus pour le dîner, nous roulons, roulons. Le village n'est pas indiqué, les chemins étroits, le G.P.S reste muet. Nos chauffeurs fatigués mais courageux cherchent cette route qui n'en finit pas de nous tromper. L'Esprit Saint n'est pas loin lorsque nous l'appelons ! Sur un chemin étroit, arrive une voiture en sens inverse ne pouvant passer, ni le car reculer. Lorsque nous demandons notre route, la petite voiture changeant de direction, avec gentillesse et compassion, nous invite à la suivre... 20km plus loin et 2 heures de retard, enfin le but est atteint!

Au cours de ce voyage, une vraie union s'est installée entre nous. Merci, merci, merci à vous tous !

 

Témoignage

J'y étais ,...' nous y étions ..... Voici six mois  que, prévoyant de me rendre  le jour de la divine miséricorde  aux canonisations  de ces deux figures marquantes dans ma vie de baptisée ( le pape jean XXIII est le premier que j'eus à prier enfant ), j'économisai la somme nécessaire   mois après mois . Un coup dur survînt qui faillît tout annuler si des proches, devant mon désarroi n'avaient financé ce voyage ...1ére grâce...

J'amenais avec moi toutes les intentions confiées , les malades , les blessés de la vie  ,bref mon coeur était chargé de toutes ces prières  .la  communauté des soeurs de l'eucharistie assurait les arrières par la prière !

Visite à st-joseph à cotignac  patron de l'eglise universelle   , qui nous accueilla  et nous bénit pour qu'entre frères et soeurs nous formions une "commune-union"et je le constatai  au cours de nos périgrinations !

C'était mon 1er voyage à rome , vous dire l'accueil des romains , leurs attentions (laurenza .......) L'émotion m'étreint le coeur lorsque je me remémore  les moindres détails  . La jubilation palpable  dans les rues de rome, car nous étions conscients de cette page d'histoire que nous vivions :le pape françois ,épaulé du pape émérite benoît xvi canonisant deux figures marquantes du xxéme siécle :"élevés sur les autels saint Jean XXII , saint Jean paul II"!!! Pour le peuple chrétien ,ces témoins  de l'église , ces lampes allumées , modèles  dans notre vie,... Jubilation  car dans la maison du père , notre patrie céleste ils sont comptés parmis  nos amis qui intercédent pour nous et nous obtiennent des grâces pour avancer dans  notre exil ici-bas selon la volonté de dieu miséricordieux;. 

2ème grâce l'hospitalité de graciela , pour assister devant deux écrans à ce temps de liesse de peuple de dieu , 3émegràce  l'église de la st-trinité mis à notre disposition pour la célébration de la messe par nos deux  merveilleux prêtres ( cadeau de marie puisque du msm ) au dire de certains nous prions trop!!! Mais n'est-ce pas plutôt le débordement de nos coeurs qui exultaient !

15hr à côté des polonais de katowice nous joignons nos voix avec d'autres nationalités devant l'eglise de la miséricorde 4éme , 5éme  6éme gràces et les autres ....   A mon retour en France à l'écoute mes messages , je ne m' attendais pas aux pleurs de ma soeur qui me sachant à rome  m'avouait son émotion d'assister à la messe en direct  et d'être touchée par les prières en latin . Merci St esprit de cette conversion