Se former avec le Service de formation permanente

Se former avec le Service de formation permanente

Le Service de Formation Permanente propose diverses formations destinées à celles et ceux qui veulent entretenir leur culture religieuse, approfondir leur foi et fonder leur engagement.

Fondé en 1987 à l’initiative de Mgr Molères, c’est l’abbé Irola qui se déplace entre Bayonne et Pau pour dispenser les cours et soeur Tarsila qui gère les inscriptions  et les dossiers. L’abbé Jean Casanave prendra le relais en Béarn dès 1989 pour alléger la charge de l’abbé Irola, nommé secrétaire général du synode, et s’entourera d’une équipe de laïcs, religieux et prêtres. L’abbé Jean-Pierre Etcheverry remplacera l’abbé Irola au Pays Basque quelques années plus tard. En septembre 2016, l’abbé Benoît Nouvel a pris la suite de l’abbé Jean Casanave en Béarn.
L’ équipe béarnaise regroupe aujourd’hui :
- Le Père Laurent Bacho - lectio divina,
- Joselyne Bur - catéchèse d’adultes & spiritualité,
- L’abbé Jean Casanave - initiation biblique dans le rural,
- Mgr André Dupleix - initiation à la théologie,
- Soeur Anne-Marie Jégo - lecture de l’évangile selon saint Jean dans le rural,
- L’abbé Benoît Nouvel - enseignement biblique à Pau,
- Marie-Line Sillières - catéchèse d’adultes & secrétariat,
- Pierre Tauzia - histoire de l’Église,
- Marie-Lou Thiéry - accompagnement des néophytes et nouveaux confirmés,
- Soeur Tarsila - formation à la prière.
Comment partir à la découverte de Dieu ? Comment vivre de plus en plus pleinement en chrétien ? Comment trouver sa place en Eglise ? Le Service de Formation Permanente ouvre une porte sur toutes ces questions et propose à chacun de formuler ses réponses. Ceux qui y ont goûté (plus de 3000 personnes en Béarn) pourront vous dire avec quelle joie ils ont peu à peu découvert l’actualité de la Bible et du message évangélique dans leur propre vie.

 

"Dans son exhortation « La joie de l’Evangile », le Pape François nous dit : « Tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jésus-Christ ; nous ne disons plus que nous sommes « disciples » et « missionnaires » mais toujours que nous sommes « disciples-missionnaires ». Les premiers disciples après avoir reconnu le regard de Jésus, allèrent proclamer, pleins de joie : « Nous avons trouvé le Messie ». L’ apôtre Saint Pierre ne disait-il pas aux premiers chrétiens : (1° Pierre 3, 15 – 16) :
15 « Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ;
16 Mais faites-le avec douceur et respect. Ayez une conscience droite, afin que vos adversaires soient pris de honte sur le point même où ils disent du mal de vous pour la bonne conduite que vous avez dans le Christ ».
La formation des chrétiens qui a été une des décisions importantes du Concile Vatican II invite les chrétiens et les prêtres à une « étude approfondie des Ecritures ». Voici le sens que j’ai donné et que je donne encore à cette responsabilité qui m’a été confiée pour le Pays Basque. La foi est avant tout un don de Dieu. Mais pour être vivante, elle doit être nourrie. Pour cela elle doit répondre à trois exigences :
  1. Elle doit expliquer le contenu de notre foi
La Parole de Dieu est le fondement de cette foi : elle a donc une place privilégiée dans l’enseignement. Mais il ne faut pas oublier que l’Eglise depuis deux mille ans a commenté cette Parole pour nous faire mieux comprendre qui est Dieu, quelle est la dignité de l’homme, et comment la respecter en famille et dans la société, ce que signifient les sept sacrements, le sens du Credo, la signification de la liturgie. Il faut du temps pour faire comprendre ce contenu de la foi et c’est pour cela que j’ai pu aborder non seulement une étude de l’Ancien et du Nouveau Testament mais aussi expliquer le Concile, l’enseignement moral de l’Eglise et le Credo.
  2. La formation appelle à vivre sa foi au quotidien
Beaucoup d’incroyants aujourd’hui connaissent la Bible mieux que les chrétiens et cependant ils refusent d’engager leur vie à la suite du Christ.
Il ne s’agit donc pas d’avoir des connaissances religieuses pour être chrétien : il faut que notre vie entière parle du Christ. Comme disait Saint Paul dans la lettre aux Galates ( 2, ) : « Ce n’est plus moi qui vis : c’est le Christ qui vit en moi ».
  3. Une formation authentique exige aussi de partager ce trésor de la foi à ceux qui ne le connaissent pas.
Le pape François nous dit que « L’Eglise est la communauté des disciples–missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent ». Elle doit aller vers les périphéries et en particulier vers les petits et les pauvres.
Une formation doit réveiller un nouvel élan pour la mission. Je suis heureux de témoigner que beaucoup ont déjà compris cette nécessité.

Abbé Jean-Pierre Etcheverry, responsable de la Formation Permanente au Pays Basque.

 

 

Propositions 2019 – 2020

Formation permanente du Béarn

«Tous devraient bénéficier d’une sérieuse formation initiale et continue » (Christus Vivit, §246). Afin de répondre à ce souhait du Pape François, nous vous proposons cette année :

Au Centre Diocésain du Béarn, à Pau :

  • Vivre en baptisé: Marie-Lou Thiery vous demande d’inviter les nouveaux baptisés, les confirmés adultes et les recommençants que vous connaissez à suivre ces rencontres destinées à répondre aux questions qui se posent après les sacrements de l’initiation.
  • Redécouvrir l’évangile selon saint Matthieu : l’abbé Benoît Nouvel et le Père Laurent Bacho, scj, vous proposent la lectio divina de l’évangile de l’Eglise pour en apprécier toutes les saveurs.
  • Joselyne Bur vous fera Découvrir la petite voie de confiance et d’amour de Sainte Thérèse de Lisieux, à travers la lecture de L’histoire d’une âme.
  • Comme un trésor dans des vases d’argile : Mgr André Dupleix terminera le parcours dans lequel il démontre la pertinence du christianisme aujourd’hui au travers de quelques grands témoins récents, (femmes et hommes, poètes, philosophes, théologiens).
  • Isabelle PommeL, responsable de l’œcuménisme dans le Béarn, coordonne Les enjeux de l’œcuménisme, nous permettant de nous mettre à l’écoute des différentes traditions chrétiennes.
  • Le temps de prière du lundi sera toujours guidé par Sœur Tarsila.
  • Les Plus vous permettront de rencontrer Mgr Aillet, Mgr Landel, le Dr. Theillier, L’abbé Thierry Magnin, secrétaire général de la CEF, et Sr. Véronique Margron, présidente de la CORREF.

A Pau, dans la salle paroissiale de Saint Jean-Baptiste du Hameau, 87 avenue de Buros, le cycle de catéchèse d’adultes Mess’AJE, continuera avec Joselyne Bur et Marie-Line Sillieres pour découvrir l’Exil dans la Bible et dans nos vies. Vous pouvez intégrer le groupe pour découvrir tout l’apport des prophètes de l’Ancien Testament dans leur temps et dans notre vie de foi.

A Oloron-Sainte-Marie, salle paroissiale, rue des Barats, Sœur Anne-Marie Jego propose un parcours pour mieux connaître, aimer et servir l’Eglise : Eglise, Peuple de Dieu au cœur de l’humanité, qui es-tu ?

Pour clore l’année en beauté, une retraite à Notre-Dame de Livron ou sur les chemins de Compostelle devrait être proposée du 8 au 11 juin.

Soyons tous des disciples missionnaires bien formés !

Inscriptions : Marie-Line Sillières : 05 59 84 94 23 ou sfp.cdb@wanadoo.fr

 

 

Formation permanente du Pays basque

Thème de cette année : le livre de la Genèse. Le premier livre de l’Ancien Testament a des réponses lumineuses et valables pour tous et pour tous les temps. La causerie sera suivie d’un DVD qui montrera comment aujourd’hui des chrétiens vivent de cette foi et de ce regard plein d’espérance sur le monde. Un dossier sera remis, à la fin de chaque séance, à chaque participant. Il y aura 8 séances de 2 heures.

1° soirée : Genèse 1 et 2 : Les récits de la création et leur signification

2° soirée : Genèse 3 et 4 : La révolte de l’homme contre Dieu et Caïn tue Abel

3° soirée : Genèse 6 et 11 : Babel et le Déluge

4° soirée : Genèse 12, 15, 17 : Abraham est appelé par Dieu

5° soirée : Genèse 22 : Le dépouillement d’Abraham

6°  soirée : Genèse 24 à 28 : Isaac

7° soirée : Genèse 28 à 38 : Jacob

8° soirée : Genèse 38  à 50 : Joseph

 

Lieux et dates :

Saint-Palais : salle paroissiale : Les lundis de 18h30 à 20h30 : 7 octobre ; 4 novembre ; 2 décembre ; 6 janvier ; 3 février ; 9 mars ; 6 avril ; 4 mai.

 

Saint-Jean-le-Vieux : Maison paroissiale : Les lundis de 20h à 21h30 : 14 octobre ; 18 novembre ; 9 décembre ; 13 janvier ; 10 février ; 16 mars ; 20 avril ; 11 mai.

 

Bayonne : maison diocésaine : les mardis de 18h30 à 20h30 :1 octobre ; 5 novembre ; 3 décembre ; 7 janvier ; 4 février ; 10 mars ; 7 avril ; 5 mai.

 

Biarritz : Saint-Joseph : les jeudis de 18h30 à 20h30 : 3 octobre ; 7 novembre ; 5 décembre ; 2 janvier ; 6 février ; 12 mars ; 2 avril ; 7 mai.

 

S-Jean-de-Luz : salle paroissiale : les jeudis de 18h30 à 20h30 : 10 octobre ; 14 novembre; 12 décembre ; 9 janvier ; 13 février ; 19 mars ; 9 avril ; 14 mai.

 

 Renseignements et inscriptions  : 

Abbé J.P.Etcheverry : 2, chemin Taillapalde : 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port

Téléphone : 06 25 37 01 89  -   E- mail : abbe-etcheverry@wanadoo.fr