Imprimer cette page

L’été à Biarritz

Durant l’été, la paroisse Notre-Dame du Rocher a organisé une nouvelle fois sa pastorale du tourisme. Deux sites religieux se sont ouverts aux touristes et vacanciers de passage : l’église Saint-Joseph et l’église Sainte-Eugénie, de jour comme en nocturnes. Une invitation à la prière et au silence, mais aussi à la découverte du patrimoine cultuel, culturel, musical biarrot.

 

PETITS GESTES MISSIONNAIRES.

 

Biarritz s’emploie à redonner au quartier des Halles son âme d’antan, affairée, festive et bon enfant. Les marchés nocturnes des mercredis d’été exposent maintes créations artisanales, les terrasses des bistrots débordent dans la rue au milieu d’une foule bienveillante face à l’église Saint-Joseph et son presbytère.

L’installation d’un bistrot sous le nez de saint Joseph a failli provoquer un choc des cultures. Notre curé, après avoir béni le dit bistrot entouré de toute l’équipe Harinordoquy, décida une soirée portes ouvertes dans notre église, le temps du marché. Puis, en fignolant le projet avec le conseil pastoral, il fut décidé d’exposer le Saint-Sacrement devant un groupe de priants, un groupe d’accueillants guidant les gens à l’intérieur et un troisième groupe plus audacieux invitant dans la rue à entrer pour rencontrer le Seigneur. Opération réussie !

Des gens sont étonnés, puis curieux, puis séduits. Ils portent devant l’autel un lumignon, déposent une intention de prière dans le panier offert, un temps de recueillement avec ceux qui prient depuis le début. D’autres restent méditatifs au fond de l’église ou discutent sur le parvis avec les accueillants.

Dehors éclatent des musiques, des rires à gorges déployées, des bribes de conversation criées pour se faire entendre. Cette rumeur de la ville, en pénétrant dans le lieu saint, se fait offrande paisible, adoration tranquille entrecoupée des chants allègres et doux de petites sœurs missionnaires.

C.B.

 

 

A la Crypte de l’Eglise Sainte-Eugénie a été proposée une exposition photographique : « Symboles bibliques–  Balade photo à Biarritz »  du 26 juillet au 16 août2014, de jour et en nocturnes le week-end.

Un appel a été lancé aux photographes pour immortaliser des symboles religieux en extérieur dans Biarritz, avec un concours s’adressant uniquement aux amateurs. L’idée initiale était de photographier ne serait-ce qu’une sculpture, un vitrail, une croix, une statuette, un dessin de mur, mais aussi les lieux de cultes ou même un site public biarrot (plage, vague, forêt, jardins, etc.)... que nous voyons tous les jours sans même plus y faire attention. Chaque photo se devait d’être accompagnée d’un verset de l’Ancien ou du Nouveau Testament.

Un bon nombre de paroissiens se sont pris au jeu de la découverte de leur ville. Les adultes ou jeunes photographes amateurs se sont lancés dans cette aventure, appareil en main, dans une visite de Biarritz autrement. La crypte de l’église Sainte-Eugénie a présenté ainsi un large panorama de ces symboles religieux photographiés en ville. Les découvertes furent nombreuses, le succès indéniable puisque plus de 4 400 visiteurs se sont bousculés pour la visiter et au passage glisser le bulletin de vote du prix du public de la meilleure photo.

Grande surprise au concours photo, le prix du public ne revient-il pas à l’église russe primée à deux reprises : une sur le bâtiment lui-même et l’autre sur les croix au-dessus des dômes ?

Brigitte L.

Vous allez aimer...