Ces pauvretés que l’on ne voit plus

La délégation du Secours catholique des Pays de l’Adour a tenu une conférence de presse à Bayonne le 6 novembre à l’occasion de sa campagne nationale du mois de novembre et de la publication de son rapport de statistiques d’accueil 2013 intitulé « Ces pauvretés que l’on ne voit plus ».

 

Cette année, le Secours Catholique qui a soutenu près d’un million et demi de personnes, met en lumière trois tendances fortes et inquiétantes :

- La paupérisation des seniors s’accroit, avec comme premières victimes les femmes. Cette année, elles représentent 61 % des plus de 60 ans à être reçues dans nos accueils (soit 7 points de plus en dix ans).

- Le niveau de vie moyen s’élève à 515 euros par unité de consommation. Avec des ressources si faibles, c’est l’équation impossible pour faire face aux dépenses sur les postes majeurs comme le loyer, l’alimentation ou l’énergie. La précarité énergétique gagne du terrain : les impayés liés à l’énergie augmentent (+ 4 % en trois ans) et les charges liées à la mobilité pèsent de plus en plus lourd, notamment en milieu rural. 


- La grande exclusion des hommes seuls avec un très faible niveau de vie (166 euros par unité de consommation), souvent même sans ressources (28% d’entre eux), en logement de plus en plus précaire.



Au-delà de ces constats qui montrent que la pauvreté s’intensifie toujours davantage, le Secours Catholique-Caritas France s’inquiète du délitement du lien social dans un contexte sociétal qui se durcit.

Voir le rapport statistique 2013 : http://www.secours-catholique.org/actualite/le-rapport-statistique-2013-en-ligne,13486.html

Source : http://www.secours-catholique.org

 

Ecouter le témoignage de Maitena Hitte-Seillant, vice-présidente de la délégation du Secours catholique des Pays de l’Adour et présidente du Secours catholique des Pyrénées-Atlantiques.

 

Ecouter le témoignage de Thomas Guérard, animateur du Secours Catholique sur la côte basque et le pays de Seignanx.

 

 

Au niveau local :

Le taux de pauvreté à 60% dans les Pyrénées-Atlantiques était de 12,1% en 2011, ce qui donnait approximativement 78000 personnes.Ce taux était significativement inférieur au taux national (14,3%)

 

Quelques chiffres en Pays basque :

·                    Pour le Pays Basque, une approximation (non vérifiée) donne le chiffre de 32000 personnes, ce qui ferait 11,1% de taux de pauvreté.

·                    4300 personnes suivies en 2013 par les 380 bénévoles.

·                    15000 entrées soit environ 800 personnes accueillies dans les cinq lieux d’accueil jour.

·                    Sur 285 dossiers transmis par les assistantes sociales, 25% concernent une demande d’aide à l’énergie.

·                    66000 euros d’aides directes pour 280 situations.

·                    63000 euros d’aides indirectes via l’accueil familial de vacances, les boutiques solidaires, etc…

·                    Urgence inondation de juillet 2014 à l’intérieur du Pays basque : 220 familles rencontrées et 30000 euros d’aides.

 

La collecte  nationale du Secours Catholique aura lieu les 15 et 16 novembre. Dans les paroisses, la quête est impérée c’est-à-dire reversée directement au Secours Catholique.

Voir la vidéo résumant la journée de promulgation du projet de délégation des Pays de l’Adour « Horizon 2018 » à Arrzacq-Arraziguet le 11 octobre 2014 :

 


Secours Catholique - Arzacq - 11.10.2014 par Diocese64

 

 

Secours catholique

Délégation des Pays de l'Adour

1, avenue de Montbrun

64600 Anglet

Tél. : 05 59 50 70 80

Mail : paysdeladour@secours-catholique.org

Site de la délégation des Pays de l’Adour :

http://paysdeladour.secours-catholique.org/

Site national :

http://www.secours-catholique.org/