Le mouvement "Soulager mais pas tuer" manifeste à Bayonne

Le mouvement "Soulager mais pas tuer" manifeste à Bayonne

Le mouvement Soulager mais pas tué, récemment créé, a organisé un rassemblement mercredi 21 janvier 2015 devant la mairie de Bayonne. Initiative nationale, soutenue par l'Académie de la vie du diocèse, le mouvement entend défendre et promouvoir les soins palliatifs ainsi qu'une réelle culture de l'accompagnement de la fin de vie en s'opposant aux dérives euthanasiques qui s'inscrivent dans la ligne directrice du législateur et du gouvernement. Des rassemblements similaires, initiés par Soulager mais pas tuer, ont également eu lieu dans une soixantaine de villes de France.

 

Reportage de France 3 Pays basque du 21/01/2015 (à partir de 1'30") : JT Local 19-20 - Pays Basque

 

Soulager mais pas tuer est un mouvement unitaire, soutenu par des associations et personnalités de sensibilités multiples. Toutes partagent un sentiment d'urgence :

  • il est temps de sortir de la confusion entretenue par les promoteurs de l'euthanasie ou du suicide assisté, selon laquelle il faudrait choisir entre souffrir et mourir
  • il est temps de promouvoir une véritable culture palliative, en la protégeant de la dérive euthanasique sous toutes ses formes
  • il est temps de donner la parole aux personnes concernées par le grand âge, le handicap ou la maladie, à leurs proches et aux soignants engagés auprès d’elles dans un accompagnement au quotidien respectueux de leur dignité
  • il est temps d'unir et de mobiliser tous les Français qui ont conscience qu'ouvrir la porte à l'euthanasie, et donc renoncer au principe fondateur de l’interdit de tuer, ferait basculer notre société vers une pente glissante aboutissant à l'exclusion des plus faibles.

Le mouvement Soulager mais pas tuer se donne comme perspective de rassembler tous ceux qui partagent le même souci de prendre soin sans tuer, dans la diversité des opinions politiques et philosophiques ou des convictions religieuses. Les porte-paroles seront le signe de cette diversité, au-delà des associations d’appartenance.

 

logo SMPT 2014