visite pastorale à la paroisse Notre-Dame du Chemin – Bardos , 12 au 16 février 2014

visite pastorale à la paroisse Notre-Dame du Chemin – Bardos , 12 au 16 février 2014

Pasteur sur le chemin de Notre-Dame. Du 12 au 16 février 2014, notre évêque était en visite pastorale à la paroisse Notre-Dame du Chemin – Bardos. Par Mr le Curé et son Conseil Pastoral

 

Mercredi 12 Février - 10h « Heure H » : Mr le Curé accueille Mgr Marc Aillet qui vient non pour inspecter, mais pour visiter la paroisse Notre-Dame du Chemin. Puis Monseigneur est accueilli par les enfants du caté… et voilà que le « marathon », concocté par le Conseil Pastoral, est lancé.

Les questions sont posées. Les réponses fusent… se diffusent :

Repas léger et priorité est donnée à la « Principauté » de Bidache, pour une Vie de château ? Que nenni ! Il faut longer la rue principale, s’arrêter devant la synagogue, faire une halte au cimetière israélite, souffler au foyer-logement, s’assurer auprès des « Soldats du feu et de nos anges gardiens des bords de route »… avant de  nous rendre au « galop » à Sames… puis à nouveau à Bidache où nous attendent les élus. Un échange courtois et riche a permis à Monseigneur de percevoir les interrogations des maires, les casse-tête administratifs, les problèmes causés entre autres par la prochaine rentrée scolaire…

Jeudi : une journée bien « charpentée » sur Bardos, n’a pas laissé de glace Monseigneur, en voyant des poussins par milliers… Came, pays de la chaise aurait souhaité nous faire asseoir, mais de là aussi, il faut partir, prendre un peu de réconfort pour mieux réaliser que la pauvreté est aussi à notre porte, que des personnes sont à l’écoute, échangent, apportent secours… Certes, chacun a son jardin secret, mais ici aussi bien des personnes viennent se confier. « Ecoute et vois » ! La devise de Monseigneur est mise à l’œuvre… Le cœur s’exprime et se libère.

La paroisse n’est pas en reste : équipes liturgiques, Service Evangélique des Malades, kermesse – comptables, chorale – balayeuses – sacristains, etc. De nombreux acteurs paroissiaux engagés ici et là, humblement mais non moins efficacement, ont pu s’exprimer et avouer en même temps la difficulté à recruter… Prenant la parole, Monseigneur nous invitait à poursuivre notre mission, affectivement et effectivement.

Arrive ensuite la rencontre avec le Conseil Pastoral et le Conseil Economique pour un échange sur les enjeux pastoraux et paroissiaux, les objectifs à mettre en place, les enjeux financiers pour un projet diocésain… Ce fut l’occasion d’un partage, cordial et amical, l’occasion d’exprimer nos points de vue, parfois différents, sur l’Église et sur la transmission de l’Évangile, sur la responsabilité qui incombe à tout baptisé, sur la transmission de sa foi aux jeunes « pousses »…

Conseil Pastoral, Economique… Ce vendredi matin La Bastide Clairence accueille le Conseil épiscopal : La Bastide ! Village d’artisans d’art, d’agriculteurs… Village typique que des « spécialistes » locaux nous font découvrir jusqu’à l’asinerie : unique dans la région. Soirée à Came avec les acteurs économiques, artisans, agriculteurs… L’effectif - certes réduit - a permis un échange fructueux.

Samedi nous voilà à Guiche pour une rencontre avec les jeunes ados : 6e – 5e – 4e – 3e (et même les enfants de Sames). Beaucoup de questions… Monseigneur et le pasteur du lieu ayant eu à rendre compte du « comment et du pourquoi » de leur vocation, de l’espérance qui les habite. Rencontre des Ainés ruraux et nous voilà partis sur les Chemins de Saint-Jacques : ArancouBergoueyViellenave et Biscay… En coup de vent, nous visitons Moulin -  élevages de chèvres – de cochons. L’heure tourne… et nous voilà à Arancou : messe anticipée du dimanche, puis au fronton couvert pour une rencontre avec les Membres du monde associatif.

Tous les Acteurs responsables ont pu s’exprimer brièvement, prouvant, une fois de plus, la vitalité de nos clochers… et ce, avant de savourer les délices concoctés par les municipalités locales que nous remercions au passage… Véritable partage dans tous les sens du mot. Soulignons au passage, que la prestation inattendue du barman a été appréciée.

Dimanche : Jour du Seigneur ! Que dis-je ? Seigneur des jours ! L’Eucharistie : point d’orgue de notre marathon. Après avoir mené une vie intense, avalé des kilomètres, tant les distances sont grandes d’un clocher à l’autre, nous avons rendu grâce pour tous ces échanges et nous avons compris que notre tâche démarrait de plus belle…

Cette « visite » nous a permis de nous découvrir mutuellement, de découvrir le pasteur très proche et toujours à l’écoute de ses « ouailles » contrairement à l’image qu’on voudrait bien nous faire croire. L’Église qui est à Notre-Dame du Chemin est entre nos mains : Saurons-nous relever le défi ? Puisse Notre Dame guider nos pas sur le chemin de son Fils…

Dans cette espérance : bon vent ! Merci Monseigneur !