Le diocèse de Bayonne marche et prie pour le synode

Le diocèse de Bayonne marche et prie pour le synode

Le diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, à l'initiative de sa pastorale familiale organise un pèlerinage de Solesmes à Alençon, à l’occasion de la canonisation des époux Louis et Zélie Martin, qui coïncide avec la tenue du Synode de la Famille, du 4 au 7 octobre 2015. À cette occasion, le nonce apostolique, Mgr Luigi Ventura, a transmis aux organisateurs la bénédiction apostolique du pape François.

 

"La prochaine et dernière assemblée du Synode des évêques sur la famille qui va se réunir à Rome est imminente. Son point culminant sera la canonisation par le pape François des bienheureux Louis et Zélie Martin, les parents de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. 

Le souvenir des débats et de l’agitation médiatique qui avaient entouré la première réunion des Pères Synodaux en octobre 2014, est une invitation à porter dans la prière la seconde qui se déroulera du 4 au 25 octobre de cette année 2015. C’est la raison pour laquelle, à l’initiative du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, un pèlerinage spécial à pied partira de l’abbaye de Solesmes vers Alençon, la cité des bienheureux Louis et Zélie Martin, du 4 au 8 octobre 2015.

L’objectif de ce pèlerinage : confier aux futurs saints l’Eglise catholique toute entière, son chef le pape François et tous les évêques, spécialement ceux qui sont impliqués dans le Synode, afin que l’unité et la vérité de l’Evangile de la famille soient réaffirmés.

Les pèlerins effectueront, dans un esprit de silence et de pauvreté, les quelques 80 km à parcourir, aux côtés de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron. Ils seront rejoints par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, et Mgr Jacques Habert, évêque de Séez. Le pèlerinage s’achèvera par une étape de 24 heures à Alençon pour approfondir le message de Louis et Zélie Martin. Les pèlerins non marcheurs pourront bien évidemment rejoindre le groupe à l’arrivée."

 

Lire l'article de Famille Chrétienne au sujet du pèlerinage en cliquant sur le logo ci-dessous :

Famille_chrétienne.svg.png

 

Dimanche 4 octobre :
17h : Rendez-vous pour l'office de vêpres à l'abbaye Saint Pierre de Solesmes
18h : Accueil par Mgr Marc Aillet suivi d'une intervention du Père Abbé
19h30 : Dîner tiré du sac (apporter son pique-nique) 
20h30 : Complies
21h00 : Présentation des Bienheureux Louis et Zélie Martin par Guillaume d'Alançon
Nuit à la Marbrerie de Solesmes

Lundi 5 octobre :
7h15 : Petit-déjeuner
8h : Messe célébrée par Mgr Aillet
9h : Départ vers Conlie
18h : Arrivée sur zone - dîner dans une salle paroissiale (préparé par les paroissiens) suivi d'une intervention de Grégor Puppinck (directeur de l'ECLJ) sur le thème : " La famille, les droits de l'homme et la vie éternelle"
Nuit dans les familles de la paroisse

Mardi 6 octobre :
7h15 : Petit déjeuner dans les familles d'accueil
8h : Messe célébrée par Mgr Aillet
9h : Départ vers Fresnay sur Sarthe
18h : Arrivée sur zone - dîner suivi d'une intervention de Mgr Yves Le Saux (évêque du Mans)

Mercredi 7 octobre :
7h15 : Petit déjeuner dans les familles d'accueil
8h : Messe en l'église de Fresnay sur Sarthe
9h : Départ vers Alençon
18h : Rendez-vous devant la basilique Notre-Dame d'Alençon où l'on retrouve les pèlerins non marcheurs
19h30 : Dîner suivi d'une intervention du Père Jean-Marie Simar (recteur du sanctuaire d'Alençon) 
21h30-22h30 : Adoration à la basilique

Jeudi 8 octobre :
9h30 : Messe célébrée par Mgr Habert - prédication par Mgr Habert
11h à 13h : Visite des lieux
13h : déjeuner
14h30 à 16h30 : Visite des lieux
16h30 prière de départ à la basilique Notre-Dame d'Alençon
Le pèlerinage est bien sûr ouvert à tous, fidèles laïcs, prêtres et religieux. Une seule condition : être en bonne santé physique.

L’histoire du couple de Louis et Zélie est une histoire simple mais pas ordinaire pour autant. Si Louis a eu l‘habitude des voyages, au gré des mutations de son papa militaire, de garnison en garnison, Zélie, quoique fille de militaire aussi - son papa était gendarme - n’a pratiquement pas voyagé, se déplaçant tout juste de quelques dizaines de kilomètres pour rallier Alençon à l’âge de 13 ans. Leur histoire est originale. Désirant, l’un comme l’autre, devenir religieux, éconduits chacun pour leur part dans leur démarche, rendus à leur solitude de vie dans cette ville calme et paisible d’Alençon, ils se rencontrent sur le pont qui enjambe la Sarthe et se marient quelques mois plus tard. Homme et femme de foi, travailleurs, bons éducateurs de leurs enfants (ils en auront neuf), engagés dans les œuvres sociales, soucieux de témoigner de leur foi, éprouvés par la maladie de Zélie, ils ne laissent personne indifférent. Dix-neuf années d’un réel bonheur vécu comme époux et en famille, puis dix-sept années où la famille Martin, transplantée à Lisieux, vivra dans le souvenir de leur épouse et mère regrettée. Aujourd’hui, l’Eglise nous les offre comme modèles sur le chemin de la Sainteté parce qu’ils ont su, dans l’épreuve qui était la leur, « vivre d’Amour », pour reprendre le titre d’une poésie de leur fille sainte Thérèse. Amour l’un pour l’autre, amour des parents pour leurs enfants, amour répandu en actes de charité au-delà du cercle familial.

1946 – L’évêque de Lisieux exprime son souhait de voir examiner la cause des parents de sainte Thérèse, Louis et Zélie MARTIN.
Le 22 mars 1957, s’est ouvert à Bayeux le procès concernant Louis Martin. Il durera 12 ans puisqu’il fut clôturé le 12 février 1969.
Parallèlement, au diocèse de Séez, a été instruit le procès pour Zélie Martin, du 10 octobre 1957 au 21 janvier 1959.
Pour la première fois dans l’histoire de l’Eglise, le pape Paul VI a voulu que les deux causes soient réunies en une seule et confiées en 1971 à l’Office historique de la Congrégation.
1994 – Le 26 mars, décret « d’héroïcité » des vertus de Louis et Zélie MARTIN signé par le pape Jean-Paul II à Rome, en l’année de la Famille 2008 – Le 3 juillet, reconnaissance par le Pape Benoît XVI, de la guérison miraculeuse du petit Pietro Schilirò, né à MILAN en 2002.
2008 – Le 19 octobre, les parents MARTIN sont proclamés Bienheureux à Lisieux.
2013 – Le 7 janvier, ouverture d’une enquête sur la guérison miraculeuse à Valence (Espagne) de la petite Carmen par l’Archevêque de Valence, Mgr Carlos Osoro. Clôture de la phase diocésaine du procès canonique sur le miracle le 21 mai par l’archevêque en présence de Mgr Boulanger, évêque de Bayeux – Lisieux et de Mgr Habert, évêque de Séez.
2013 – Rome, le dossier de la canonisation des époux MARTIN est à l’instruction : le Père Antonio Sangalli, OCD, vice-postulateur de la Cause, transmet les actes de la Cause à la congrégation pour la cause des Saints où se poursuivent les investigations.
2015 – Le 18 mars, le Pape François ordonne la promulgation du décret reconnaissant le miracle de la guérison de la petite Carmen.
2015 – Le 27 juin, lors du Consistoire public, annonce par le Pape François de la date de la canonisation des Bienheureux Louis et Zélie Martin

DOSSIER COMPLET (CEF) : http://www.eglise.catholique.fr/espace-presse/dossiers-de-presse/396055-louis-et-zelie-martin-canonises-le-dimanche-18-octobre-2015/

 

Contact presse : Guillaume d’Alançon - guillaumedalancon@gmail.com - 06 80 73 90 14