Actualités

mardi, 29 novembre 2016 13:25

Prière pour les chrétiens d'Orient

En cette période de l'Avent, un appel est fait à tous les fidèles de prier et jeûner pour les chrétiens d'Orient tous les vendredis.

avent 2

 

Cette période de l’année liturgique s’ouvre, comme chaque année, le 4° dimanche précédant Noël. 

Avant Noël s’ouvre le temps de l’Avent, qui commence cette année le 27 novembre 2016. L’avent (avec un « e ») est certes un temps qui précède Noël. Mais d’où vient ce temps et quel est son but ?

Un temps où l’on prépare son cœur à fêter Noël

Le temps de l’Avent compte quatre dimanches avant Noël. Historiquement, on sait que l’avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ et les divers événements : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de saint Jean-Baptiste, etc.

Avec Saint Jean-Baptiste, attendre Noël

Saint Jean-Baptiste est un personnage clé de l’avent puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu. En effet, le Messie de Dieu ne s’accueille que par un cœur ayant le désir de se convertir à sa parole. En quelque sorte, il incarne bien l’esprit de l’avent puisque c’est le prophète de l’attente par excellence : il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ, qui vient dans le monde.

Se préparer à recevoir Jésus avec la Vierge Marie

La Vierge Marie tient aussi une place toute particulière puisque son rôle et sa place dans l’accueil de Dieu au cœur de sa vie sont particulièrement offerts à notre prière. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à le recevoir ? Elle est la figure de l’attente et de la confiance en Dieu par excellence.

L’Avent, pour apprendre à préférer Jésus

Comme nos cœurs sont dans l’attente et appelés à se convertir pour mieux accueillir l’Enfant Jésus, quelques « signes » liturgiques vont signifier cela : en plus de la couleur violette que revêtent les prêtres par les ornements liturgiques, on ne chante plus le Gloria à la messe du dimanche. C’est le chant des anges la nuit de Noël : on le «réserve» donc pour cette fête, comme pour mieux le retrouver à Noël.

Le violet est aussi la couleur de la « pénitence » dans l’Église, un mot que l’on aime moins… Jean-Baptiste «proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés !» La conversion est toujours tournée vers une joie plus grande qu’est l’accueil de Dieu dans nos vies. C’est cela que nous célébrerons le 25 décembre et c’est pour cela que nous disposons nos cœurs à préférer Jésus à toute chose. Regardez Marie par exemple : elle avait un beau projet de mariage avec Joseph ! Ces deux personnages (comme tant d’autres saints d’ailleurs) avaient des projets, une vie bien réglée, une belle situation et pouvaient légitimement profiter de l’existence. Mais ils ont préféré Dieu à toute autre chose. C’est le témoignage que nous recevons pendant l’Avent.

Père Cédric Burgun, prêtre du diocèse de Metz


 

 RS 1

mardi, 29 novembre 2016 11:15

Décès de M. l'abbé Jean-Paul Leroy

Monsieur l’abbé Jean-Paul Leroy, ancien prêtre auxiliaire à la paroisse Saint-Vincent-de-Paul-Saint-Etienne – Bayonne et récemment retiré à la Maison de retraite Osteys à Bayonne, est décédé le 27 novembre 2016.

Par une lettre du 22 novembre dernier, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France s’adresse à François Hollande, Président de la République pour lui exprimer sa « grande préoccupation » devant l’empressement de la majorité législative […] pour faire passer en force une mesure qui mettrait à mal, un peu plus encore, les justes règles du dialogue pour construire une vie en société respectant les uns et les autres ». La proposition de loi est discutée ce jeudi 1er décembre 2016 à l’Assemblée nationale.

lundi, 28 novembre 2016 14:59

Prier Marie pour son couple

Au milieu des épreuves et de la tempête regardons l’Etoile, invoquons Marie… Si nous la suivons nous ne craignons rien… Ne brille-t-elle pas de la lumière de Jésus, source et terme de notre espérance ?

Une lourde épreuve viendrait perturber notre vie conjugale, tout reste encore possible : pour le chrétien, le mystère de la Croix s’articule toujours avec celui de la Résurrection. Il n’est de nuit qui ne débouche sur l’aube.

Si tant de raisons nous poussent à mal aimer, Marie nous indique qu’il y a encore plus de motifs qui nous poussent à mieux aimer. Avec Joseph, ne nous a-t-elle pas montré l’exemple de manière si merveilleuse ?

La neuvaine à « Marie qui refait les couples » est l’occasion d’ouvrir quelques dossiers chauds de la vie conjugale en présence de Notre Dame ; les aborder sans Elle serait voué à l’échec, car trop périlleux. Avec Elle, tout est rendu possible : Marie répare ce qu’elle effleure. Un baume de douceur, une onction de tendresse s’échappent de ses mains et de son cœur, pour venir consoler et guérir les époux. Au milieu des épreuves et de la tempête regardons l’Etoile, invoquons Marie… Si nous la suivons nous ne craignons rien… Ne brille-t-elle pas de la lumière de Jésus, source et terme de notre espérance ?

Cet ouvrage, édité par L’Institut pour la Famille en Europe (LIFE) - the European Institute for Family - créée pour faire rayonner le message de l’Evangile sur le mariage et la famille, est destiné aux couples qui ressentent un besoin de renouvellement de leur vie conjugale. Il compte trois chapitres :

  • La neuvaine, avec une méditation originale pour chaque jour suivie de la prière à « Marie qui refait les couples ». A noter que chaque méditation porte sur un aspect différent qui intéresse les époux : la tendresse, la fidélité, la maladie, l’éducation des enfants, l’intimité, la vie chrétienne…

  • Les litanies à « Marie qui refait les couples » : prière originale durant laquelle la Vierge Marie est invoquée pour le renouveau de l’amour conjugal.

  • L’atelier temps d’écoute : cette proposition concrète de dialogue conjugal est placée sous le regard de « Marie qui refait les couples ».C’est l’occasion d’ouvrir quelques dossiers de la vie conjugale en présence de Notre Dame ; les aborder sans Elle serait voué à l’échec, car trop périlleux. 

Prix 4,90 euros + frais de port (2 euros jusqu'à 4 exemplaires, à partir de 5 exemplaires, 4 euros)
Pour commander c'est ici : http://www.life-europe.fr/project-2

Azaroaren 12an, katixima euskaraz edo elebidunez segitzen duten haurrentzat, elgarretaratze bat antolatua zen. Euskal Herri guzitik etorri dira beren omore onarekin 60 bat haur. Haurrez bestalde, laguntzaile, aitaxi amatxi eta aitama batzu juntatu dira ere, egun goxo bat pasatzeko.

jeudi, 24 novembre 2016 06:00

Premier dimanche de l'Avent

Le 27 novembre 2016, l'Eglise catholique est entrée dans l'Avent, le temps liturgique précédant Noël.

"Misericordia et Misera", "miséricorde et pauvreté", cette lettre apostolique, rendue publique au lendemain de la clôture de l’année de la Miséricorde, est en quelque sorte un prolongement de cette année sainte.

Plus de 600 enfants et accompagnateurs ont participé à la journée diocésaine des 6èmes qui s'est déroulée à Pau le 19 novembre 2016, sur le thème "Tous appelés à la sainteté".

lundi, 21 novembre 2016 14:12

Pèlerinage des pères de famille 2016

Cette année, le pèlerinage diocésain des pères de famille s'est déroulé à Urrugne. Une trentaine d'époux et pères étaient présents pour ce rendez-vous de la fin du mois d'octobre.

Page 1 sur 3