A l'occasion des élections européennes du 25 mai 2014, nous vous proposons de réaffirmer par la prière notre attachement aux racines chrétiennes qui ont façonné l'Europe. Cette Litanie des saints pour l'Europe de la Foi témoigne de la grande richesse spirituelle que nous ont transmis les saints de nos pays européens et les invite à intercéder pour nous auprès de Dieu. Vous trouverez pour conclure une belle prière à la Vierge pour l'Europe (saint Jean-Paul II)

 

Le 25 mai prochain auront lieu en France et dans tous les autres pays de L’Union européenne les élections parlementaires. Ce scrutin connaît traditionnellement un fort taux d’abstention, pourtant nul n’ignore aujourd’hui l’importance acquise par les structures européennes dans la conduite de nos affaires politiques internes. Le respect de valeurs fondamentales se joue à Bruxelles, et il est crucial pour le chrétien de savoir dans quelle mesure il peut participer au débat démocratique supra national, et agir concrètement pour protéger ces droits essentiels. Par Florence Simon

mercredi, 30 avril 2014 10:06

L’Europe en débat

Dans la perspective des élections européennes, plusieurs conceptions de l’Europe et de la construction européenne s’opposent dans la presse et les medias.

Les élections municipales, désormais toutes proches, vont se dérouler sur fond de tensions, voire de scandales qui empoisonnent la vie politique française, tous partis politiques confondus. Faut-il pour autant désespérer des politiques ?

Cette semaine, l'évêque de Gap et d'Embrun revient sur la place de l'Église dans la société, à l'heure où de nombreux citoyens ne se sentent plus impliqués.

 

1.       Année 2013, année de la « manif pour tous »

2013 restera gravée dans les mémoires comme l’année d’une mobilisation citoyenne sans précédent autour des questions sociétales relatives à la vie et à la famille. Près de deux millions de pétitions signées, dont 100 000 de France, dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne « one of us », pour la protection de l’embryon. 700 000 pétitions déposées au CESE contre le projet de loi de « mariage pour tous ». Des centaines de milliers, voire des millions de manifestants à Paris les 13 janvier, 24 mars et 26 mai contre la loi Taubira et pour la famille fondée sur l’union stable d’un homme et d’une femme, garante de la filiation. Sans doute, on peut à bon droit être frustré devant l’inefficacité apparente de cette mobilisation : pétitions déclarées irrecevables, manifestants traités par le mépris, violences policières, gouvernement sourd au cri de tout un peuple ! On pourrait même être tenté de se démobiliser, d’autant que l’on annonce la discussion prochaine d’un projet de loi sur la fin de vie, incluant la promotion du suicide assisté, sur la base d’une consultation populaire reposant sur un panel de … 18 citoyens triés sur le volet !

Publié le vendredi 3 janv. 2014, par Jean-Baptiste d'Albaret dans Politique Magazine (source)
 

Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron, monseigneur Aillet porte haut la voix de l'église de France dans les débats en cours sur la famille. Pour lui, rien ne justifie de se rallier aux lois de la République quand elles s'opposent à la conscience.

Publié le 30/12/2013, dans la Semaine du Pays Basque par Jean-Philippe Ségot. L'interview original se trouve au lien suivant.

Nous allons commencer par une question quasiment philosophique. Je vois dans la presse un titre « Monseigneur Aillet dit encore ce qu’il pense ». Est-ce pécher dans cette société, surtout quand on est évêque, de pouvoir dire ce que l’on pense ?

Je crois que c’est important de dire ce que l’on pense. L’évêque est un homme libre par définition. Il représente une institution, qui est l’Eglise catholique, il est forcément en phase avec l’Eglise à laquelle il appartient et dont il est le représentant.

Page 5 sur 5