jeudi, 11 octobre 2018 20:33

Deux pèlerinages cette fin de semaine

Pèlerinage des épouses et mères de famille à Lourdes et Pèlerinage des époux et pères de famille à Lantabat.

jeudi, 01 mars 2018 11:19

Journée des fiancés du diocèse

Le 10 mars prochain aura lieu la journée diocésaine de tous les fiancés à l'abbaye de Belloc. Cette journée est organisée par le service diocésain de la pastorale familiale.

Le service de pastorale familiale du diocèse propose aux membres des équipes locales de préparation au mariage une journée diocésaine qui aura lieu samedi 3 mars 2018 à la maison paroissiale d’Orthez (15 rue de l’Horloge 64300 Orthez).

vendredi, 15 décembre 2017 08:45

Rencontre des mères de famille

Les 5 et 7 décembre 2017, une quarantaine de mères de famille se sont rassemblées respectivement à Pau et à Biarritz, à l’invitation du service de la Pastorale familiale, autour de leur évêque. Deux belles journées de rencontre, de réflexion et de prière.

L'Association "Les P'tits Pères" vous invite au prochain pèlerinage des époux et pères de famille du diocèse (64) qui aura lieu le samedi 14 octobre 2017 au Pays basque.
 
Chaque année au mois d'octobre, un pèlerinage est proposé à tous les époux et pères de famille qui souhaitent se ressourcer durant une journée de marche, de réflexion et de prière.
Cette année, le thème de la journée est : "Heureux les hommes...". Trois topos sur le sujet, dispensés par un prêtre, sont à l'ordre du jour.
Rendez-vous à 8h30 à l'église de Biriatou (au dessus d'Hendaye, près de la frontière espagnole)
Venez vous ressourcer spirituellement  et profiter d'un parcours magnifique avec vues sur lac et la Bidassoa.
Temps d'adoration et confessions en fin d'après-midi. Messe de clôture vers 17h avec quête pour les intentions des pères de famille.
 
Rens. : 06 86 07 94 01
 
ATTENTION: Chaussures de marche indispensables! 
Vêtements de pluie
Pique-nique
Chapeau, béret, casquette...
Café gourmand distribué au départ par les membres de l'Association
Frais d'Inscription: 5 euros (sur place)
 
Inscriptions obligatoires avant le pèlerinage par mail afin de faciliter l'organisation : pelerinage64@gmail.com
lundi, 11 septembre 2017 13:31

30 septembre : pèlerinage des mères

Comme chaque année, un pèlerinage est proposé à toutes les mères de famille par les AFC (Associations Familiales Catholiques) au mois de septembre, vers Lourdes. Samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017, elles marcheront le long du chemin du Piémont, et arriveront à la grotte de Lourdes.

Plus de renseignements : afc64pau@gmail.com

 

vendredi, 30 juin 2017 09:34

Académie diocésaine pour la Vie

L'Académie diocésaine pour la Vie

 

Page en construction

Un nouveau tweet du pape a été publié ce lundi 27 mars 2017 sur le compte @Pontifex en neuf langues : « Protéger le trésor sacré de toute vie humaine, de sa conception jusqu’à la fin, écrit François, est la meilleure voie pour prévenir toute forme de violence ».

 

Dans Evangelii Gaudium, rappelle Radio Vatican, le pape affirme avec force que l’Église est toujours du côté des plus faibles et parmi ceux-ci, « il y a aussi les enfants à naître, qui sont les plus sans défense et innocents de tous, auxquels on veut aujourd’hui nier la dignité humaine afin de pouvoir en faire ce que l’on veut, en leur enlevant la vie et en promouvant des législations afin que personne ne puisse l’empêcher » (213).

« Il ne faut pas s’attendre, écrit encore le pape François, à ce que l’Église change sa position sur cette question. Je veux être tout à fait honnête à cet égard. Cela n’est pas un argument sujet à de prétendues réformes ou à des ‘modernisations’. Ce n’est pas progressiste de prétendre résoudre les problèmes en éliminant une vie humaine. Mais il est aussi vrai que nous avons peu fait pour accompagner de manière adéquate les femmes qui se trouvent dans des situations très dures, où l’avortement se présente à elles comme une solution rapide à leurs angoisses profondes » (214).

(source : Zenit, 27 mars 2017)

Tous les couples qui se préparent au mariage dans le diocèse sont invités à venir passer une journée en présence de Mgr Marc Aillet, animée par Marc et Maryvonne Pierre et la communauté Palavra viva, le samedi 1er avril 2017 à l'abbaye de Belloc (Urt).

 

Cette journée est organisée par le service diocésain de la Pastorale familiale. Les équipes de préparations au mariage y sont les bienvenues.

Programme :

10h: accueil - Louange

10h15: Homme et femme, une complémentarité mystérieuse

11h15: intervention de Mgr Aillet

12h15: pique-nique tiré du sac

13h45: Un chemin pour mieux se connaître et s'aimer : les tempéraments

14h30: temps de questions

15h: Les actes qui disent "Je t'aime"

16h: prière finale.

Renseignements ou inscription obligatoire: ga@diocese64.org

En février 2015, l’idée d’un lieu d’accueil destiné à toutes les personnes en difficulté familiale fut présentée à la Pastorale familiale par notre évêque. Ce projet était alors défini comme celui d’un centre d’orientation familiale, largement ouvert, qui aurait pour vocation d’écouter et d’orienter selon les différentes problématiques les personnes qui se présenteraient.

 

Une première réunion permit de sensibiliser tous les acteurs de l’équipe diocésaine de pastorale familiale à ce projet et de leur proposer, s’ils le désiraient, de s’y engager. La petite équipe constituée (une dizaine de personnes), nous avons rencontré au mois de juin Daniel Desbois, psychologue et formateur au sein des sessions Agape afin d’avoir, de sa part, des conseils et de pouvoir affiner notre projet.

De cette réunion nous avons retenu la notion d’un lieu d’écoute missionnaire et avons noté les points importants à ne pas perdre de vue : nous sommes là au nom de Dieu, le projet initial doit être simple et il s’agit d’avancer lentement comme les pèlerins d’Emmaüs. Une formation commune est nécessaire et il est important d’envisager des temps de relecture entre nous et une supervision. Enfin, il faut être conscient de nos limites en nous basant sur une attitude d’humilité à demander constamment au Seigneur. L’essentiel : l’unité du groupe se fera dans l’Esprit saint.

C’est après avoir bien intégré ces principes fondamentaux que nous avons pu aborder le temps de formation au mois d’octobre 2015. Nous avons passé trois jours ensemble à la maison diocésaine. Cette session était basée essentiellement sur l’apprentissage de l’écoute (humaine et spirituelle) avec une approche théorique et des exercices pratiques.

Deux ans après l’émergence de ce projet, que peut-on dire ?

L’accueil Louis et Zélie se déploie doucement, comme nous l’avait conseillé Daniel Desbois.

Sur le site diocésain et sur les affiches il est annoncé comme « un centre d’orientation familiale qui a pour objectif d'accompagner chacun, homme ou femme, dans toutes les situations délicates et importantes de la vie. »

Des permanences se sont mises en place : trois fois par semaine à Bayonne, une fois par mois à Nay, Orthez et Navarrenx.

Qui avons-nous reçu jusqu’à ce jour ? de nombreuses personnes traversant une difficulté dans leur couple : conjoint violent ou alcoolique, manque de communication, décision de séparation en question. Mais aussi difficultés de relation entre parents et enfants, conflits dans la fratrie, survenue d’une grossesse non désirée, personnes souffrant de solitude, rejet familial dans le cadre d’une maladie psychique….

Ces personnes ont souvent un lien avec l’Eglise, parfois ténu…parfois, elles sont très loin de la foi.

Comment sont-elles arrivées à l’accueil ?par divers chemins : un prêtre, une religieuse les a orientées, une affiche, le bouche à oreille …

Comment ces personnes ont-elles été accueillies ?chacun de nous est responsable d’un créneau de permanence. Parfois la disponibilité de la personne nous oblige à fixer un rendez-vous en dehors des créneaux fixés. Le plus souvent, elles téléphonent au numéro indiqué sur les affiches avant de se présenter.

La simple écoute dont elles ont bénéficié a suffi parfois à les aider (« j’y vois beaucoup plus clair ») ; nous les avons revues deux, trois ou dix fois. Parfois, devant la complexité du problème, nous leur avons conseillé de consulter un conseiller conjugal, un psychologue, une assistante sociale, un médecin, un prêtre. Certaines sont revenues après quelques mois pour refaire le point….

Ces personnes, nous les portons dans la prière. Parfois, quand nous sentons que cela est possible, nous prions avec elles et elles en sont heureuses.

Après quelques mois de participation à ces permanences, je songe à l’hôpital de campagne dont nous a parlé notre pape François et je ne peux m’empêcher de penser que l’accueil Louis et Zélie est, à sa façon, humble et discrète, un petit hôpital de campagne.

Lors de la clôture du jubilé de la miséricorde, notre pape nous a bien dit :

« Ne gardons pas jalousement seulement pour nous tout ce que nous avons reçu. Sachons le partager avec les frères souffrants pour qu’ils soient soutenus par la force de la miséricorde du Père.  Que   nos communautés s’ouvrent pour rejoindre ceux qui vivent sur leur territoire, pour qu’à travers le témoignage des croyants la caresse de Dieu parvienne à tous. »

Très modestement, c’est sur ce chemin que l’accueil Louis et Zélie voudrait s’inscrire.

 

Claire Calen

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 sur 3