Cette semaine, l'évêque de Gap et d'Embrun revient sur la place de l'Église dans la société, à l'heure où de nombreux citoyens ne se sentent plus impliqués.

 

"Le paysage est moins beau lorsqu’on ne voit plus le ciel"

Au sortir de la rencontre de Concorde et Solidarité – instance qui réunit autour du maire les responsables religieux de Lyon, ceux-ci ont tenu à faire le communiqué suivant:

 

Le 5 février 2014, l'Organisation des Nations Unies a lancé une attaque agressive contre l'Eglise catholique. Sous le couvert d'une enquête en cours sur la réponse de l'Eglise aux abus sexuels, le Comité des Nations Unies des droits de l'enfant a abusé de son autorité pour attaquer violemment la position pro-vie de l'Eglise catholique. Après la publication par le Comité des droits de l’enfant des Nations unies d'un rapport sévère sur la gestion des affaires de pédophilie par le Saint-Siège, son représentant à Genève a fait part, le 5 février, de sa “surprise“ devant l’aspect “négatif“ du rapport.

Cet entretien de Mgr Aillet a été enregistré le 4 février 2014 et diffusé sur Radio Lapurdi Irratia et sur Radio Présence Lourdes Pyrénées.

 

 

vendredi, 31 janvier 2014 13:57

Genre, vous ne le saviez pas ?!

La théorie du genre fait insidieusement irruption dans les établissements scolaires. On ne saurait trop recommander aux parents d’élèves, quel que soit l’établissement dans lequel leurs enfants sont scolarisés, de faire preuve de vigilance et de se mobiliser pour s’opposer à cette idéologie redoutable et perverse.

Cet article est une copie dont l'original a été publié sur l'ancien site du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron. L'actualité nous donne l'opportunité de le republier ici.

Le baromètre de la confiance politique commandé par le Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po) auprès de l'institut de sondage Opinionway a été rendu public lundi 13 janvier. Surprise, parmi les organisations en qui les français ont le plus confiance, l'Eglise catholique reçoit 46% d'opinions favorables. Etonnamment, aucune trace de ce résultat n'apparait sur la synthèse publiée en ligne par le Cevipof; quand les autres organisations étudiées apparaissent toutes.

1.       Année 2013, année de la « manif pour tous »

2013 restera gravée dans les mémoires comme l’année d’une mobilisation citoyenne sans précédent autour des questions sociétales relatives à la vie et à la famille. Près de deux millions de pétitions signées, dont 100 000 de France, dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne « one of us », pour la protection de l’embryon. 700 000 pétitions déposées au CESE contre le projet de loi de « mariage pour tous ». Des centaines de milliers, voire des millions de manifestants à Paris les 13 janvier, 24 mars et 26 mai contre la loi Taubira et pour la famille fondée sur l’union stable d’un homme et d’une femme, garante de la filiation. Sans doute, on peut à bon droit être frustré devant l’inefficacité apparente de cette mobilisation : pétitions déclarées irrecevables, manifestants traités par le mépris, violences policières, gouvernement sourd au cri de tout un peuple ! On pourrait même être tenté de se démobiliser, d’autant que l’on annonce la discussion prochaine d’un projet de loi sur la fin de vie, incluant la promotion du suicide assisté, sur la base d’une consultation populaire reposant sur un panel de … 18 citoyens triés sur le volet !

Publié le vendredi 3 janv. 2014, par Jean-Baptiste d'Albaret dans Politique Magazine (source)
 

Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron, monseigneur Aillet porte haut la voix de l'église de France dans les débats en cours sur la famille. Pour lui, rien ne justifie de se rallier aux lois de la République quand elles s'opposent à la conscience.

Publié le 30/12/2013, dans la Semaine du Pays Basque par Jean-Philippe Ségot. L'interview original se trouve au lien suivant.

Nous allons commencer par une question quasiment philosophique. Je vois dans la presse un titre « Monseigneur Aillet dit encore ce qu’il pense ». Est-ce pécher dans cette société, surtout quand on est évêque, de pouvoir dire ce que l’on pense ?

Je crois que c’est important de dire ce que l’on pense. L’évêque est un homme libre par définition. Il représente une institution, qui est l’Eglise catholique, il est forcément en phase avec l’Eglise à laquelle il appartient et dont il est le représentant.

mercredi, 18 décembre 2013 19:20

Le Téléthon en question - Par Mgr Aillet

A l’approche de la 27ème édition du Téléthon, qui aura lieu le week-end des 6 et 7 décembre 2013, quelques diocésains ont souhaité connaître ma position et celle de l’Eglise catholique à propos de cet événement dans lequel certains d’entre eux sont parfois impliqués.

Je tiens avant toute chose à saluer le dévouement des bénévoles engagés dans la préparation du téléthon et bien entendu, la grande générosité des Français qui par solidarité vis-à-vis des personnes atteintes de myopathie et leurs familles, participent chaque année à cette formidable campagne médiatique de collecte de fonds au profit de la recherche médicale et de la lutte contre les maladies génétiques.

Page 7 sur 7