vendredi, 20 octobre 2017 10:04

Le festival du film chrétien

Du mercredi 20 au mardi 26 septembre 2017, a eu la 1er édition du Festival du Cinéma Chrétien à Bayonne au CGR de Bayonne et au collège La Salle St-Bernard organisé et coordonné à la fois par le Diocèse et l’Atelier Théâtre de Notre-Dame.

 

11 films dont 10 du distributeur Saje Distribution ont permis aux grands comme aux petits de profiter de films très variés poussant à la réflexion que cela soit sur un plan philosophique que religieux, mais aussi dans sa propre implication quant à ses actions pour évangéliser.

Se poser diverses questions au fil des images qui ont défilées sous nos yeux.

En quelques lignes, je vais me permettre de résumer mes pensées, mes paroles ou mes sentiments ou impressions. Bien entendu tout cela n’est pas exhaustif, cela ouvre seulement des portes…

Avec « Dieu n’est pas mort », cela peut nous montrer que cela n’est pas évident en tant que chrétien de prouver que Dieu existe que cela soit sur un plan scientifique ou rationnel… N’est-il pas vrai aussi de faire parler son cœur au-delà des éternelles confrontations « Si Dieu existe ! Alors pourquoi la guerre ? Pourquoi la mort d’innocents ? Pourquoi tant de destruction ? Pourquoi tant de haine ? de disputes ?... Que dire ? L’histoire nous a prouvé que l’être humain s’est servi de la religion pour assouvir son orgueil et servir ses ambitions personnelles.

Alors que croire en Dieu est un don reçu de Dieu, c’est une relation personnelle à la fois intérieure et extérieure à nous, et qui par mille et une façons nous prouve son existence et qu’Il est bien vivant ?

Mais sommes-nous si à l’écoute que çà croyants ou pas ?

En sortant de « Woodlawn » combien étions-nous à avoir envie de sauter, de partir en courant pour aller proclamer la Bonne Nouvelle ! Et si chacun osez ! Que de dire « Ah mais c’est pas pour moi, c’est pour d’autres » Cela ne changerait-il pas le cours des choses ? Dieu ne nous envoie-t-il pas en mission ?

« Au prix du Sang », la confrontation d’hommes et de femmes d’un même pays l’Espagne !

Revenir à la paix. Se pardonner entre nous. Se réconcilier avec son histoire, sa famille, ses amis, avec  sa vie… avec autrui… avec soi…

« Joseph le Fils bien aimé », un cheminement vers l’humilité et là encore le pardon du mal qui a pu nous être fait. La transformation de notre cœur transforme notre vie et nous amène à la lumière. Et puis avec « Le Prince d’Egypte », une belle page de l’histoire de la Bible avec Moïse : Répondre à l’appel de Dieu bien au-delà de tout.

Croire ! avec « Little Boy » croire qu’avec Dieu rien n’est impossible ! Ne pas lâcher les bras, garder toujours en soi l’Espérance quelques soient les circonstances et même si ce n’est pas exactement ce que nous voulions !

« Le Grand Miracle » nous permet de bien prendre conscience de cette rencontre incroyable entre le visible et l’invisible pendant la messe. Quel plus beau et grand miracle que cette transformation du pain et du vin en Corps et Sang du Christ !

Croire au Paradis, à la vie après la mort ? Toutes ces questions avec « Et si le Ciel existait ? », d’après une histoire où même l’homme de Dieu se met à douter. Nous avons à la fois des certitudes et la Foi d’y croire, mais nous avons aussi les doutes qui nous traversent. N’est-ce pas humain ? Et ce au-delà de notre Foi ?

Avec le lancement de cette 1ère édition, il semblait normal de parler de « Saint-Pierre », d’apprendre à mieux le connaître et puis de prendre conscience de cette époque d’évangélisation pas seulement auprès des juifs mais auprès de tous.

Combien d’hommes d’église ont permis à de nombreux enfants de sortir de la rue, de retrouver leur dignité, la joie de vivre et envisager un meilleur avenir pour leur vie d’adulte. Nous avons pris là l’exemple de « Saint-Philippe Néri », prêtre du XVIème siècle.

Et enfin pour clôturer le Festival, il semblait évident de terminer avec « Le 13ème jour » pour fêter le centenaire des apparitions de la Vierge à Fatima. Film qui aura fait partie des 4 évènements qui auront marqué notre Diocèse avec le pèlerinage à Fatima du 24 au 29 avril 2017 avec Monseigneur Marc Aillet, la venue de la Vierge pèlerine du 18 juin au vendredi 13 octobre et le spectacle « un voyage à Fatima » le 13 octobre 2017.

 

Rencontre sous le patronage du Cardinal Roger Etchegaray le 2 août 2017 à Cambo.

Vendredi 15 septembre à 11h, se déroulera la cérémonie d'inauguration de l'abbaye de Lahonce restaurée (abbaye prémontrée du XIIè siècle), qu'organisent conjointement la municipalité de Lahonce et l'Association des Amis de l'Abbaye. Dans le cadre de cette restauration, différentes rencontres les 16 et 17 septembre permettront au public de découvrir les travaux de rénovation qui valorisent ce patrimoine unique du Pays Basque nord.

 

Samedi 16 septembre, auront lieu deux conférences  :

A 10h30 : "L’Abbaye prémontrée de Lahonce au sein de l’art roman"

Cette conférence permettra de découvrir la richesse des édifices construits au XIIe siècle, de comprendre le contexte de ce renouveau spirituel et d’envisager le rôle et la place de l’abbaye de Lahonce au sein de ce maillage religieux qui se constituait alors. La conférencière Maritchu Etcheverryest docteur en Histoire de l’Art, chargée de cours au Département d’Histoire de l’Art de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour depuis 2012 et chargée de médiation à l’Espace Chemins-Bideak de Saint-Palais..Spécialiste de la période médiévale, elle a mené des recherches sur l’art roman en Pays basque nord et a soutenu une thèse sur la cathédrale romane de Pampelune et l’art roman en Navarre.

 A 16h 30 : "Les stèles discoïdales"

On sait depuis longtemps qu'il existe des stèles discoïdales dans plusieurs contrées d'Europe. On sait aussi que c'est en Pays basque qu'elles sont les plus nombreuses. Mais on ne sait toujours pas d'où viennent les stèles. Grâce à la collaboration avec les Landais et les Béarnais qui s'intéressent au sujet, Claude Labat propose quelques pistes qui permettent d'approcher un peu mieux l'arrivée de ces monuments dans notre région. Ce sera la séquence Indiana Jones de la conférence. Et à Lahonce cela tombera à pic, car les abbayes sont impliquées dans l'affaire. En revanche la question du grand nombre de stèles "basques" nous renvoie à des réalités et quelques fantasmes sur la société traditionnelle. Ce sera la séquence suspens ! Enfin, puisque ce jour-là est consacré au patrimoine, le conférencier fera le point sur la protection ou plutôt la non protection de ce patrimoine européen qui en 20 ans s'est dégradé beaucoup plus qu'en trois siècles d'existence. Ce sera aussi une conférence cri d'alarme. Claude Labat, le conférencier, est bayonnais, enseignant à la retraite et membre de l'association Lauburu. Il s'est spécialisé dans la vulgarisation de la culture basque à l'aide d'ouvrages, de conférences, de visites et d'animations diverses. Ses derniers travaux touchent à la question de nos rapports avec le patrimoine pour savoir ce que nous faisons dire à la tradition (par exemple sur la Maison basque) ou bien pour comprendre le patrimoine basque en allant chercher des explications hors du Pays basque (c'est le cas pour la mythologie et les stèles)… Bref, il aime bien titiller les certitudes et les clichés sur le passé afin de rappeler à ce pays qu'il faut aussi continuer de créer.

 Les deux conférences se tiendront dans l’abbatiale de Notre Dame de Lahonce

Dimanche 17 septembre, aura lieu une médiévale dans les cadre des Journées du Patrimoine, pour fêter la restauration de N.D. de Lahonce, à  l’Abbatiale

9h30 : Messe solennelle, célébrée par le chanoine prémontré de l’Abbaye de Sarrance en vallée d’Aspe, frère pierre Moulia, et chantée par le chœur « Lehuntze Kantari ». Pour fêter la fin des travaux de restauration un aurresku sera dansé pendant la célébration et un Zortziko, crée spécialement pour cet événement, sera dansé sur le fronton à la sortie de la messe.

15h30 : une balade familiale à destination des enfants sera animée par une conteuse (Céline Latasa) sur le site de l’abbaye. Elle contera et lira des histoires du Moyen Age adaptées au jeune public et mettant en scène princes, princesses et chevaliers pour leur faire découvrir par leur imaginaire ce patrimoine.

17h : Gerald  Franzetti,vitrailliste, interviendra sous forme de conférence pour évoquer les vitraux et la restauration de ceux de l’Abbaye. Il retracera en vidéo projection l’histoire du vitrail et la raison d’être de cet élément décoratif et coloré  qui embellit nos églises.

18h. : Une visite guidée sera animée par le conteur (Max Wojtyniak) des histoires de l’abbaye . Il vous fera, au fil de ses anecdotes, découvrir le rôle majeur de cette abbaye dans la christianisation du Pays basque.

Au cours de la journée : l’entreprise Arrebat parlera du travail de taille et de rénovation des pierres  ainsi que des tacherons, véritables artistes des constructions de cathédrales.

Au cloître :

De 10h à 18h : Différents créateurs et artisans d’art présenteront leurs œuvres et montreront ou parleront de leur « tour de main ».  Leurs créations sont issues de matériaux ou de savoir-faire connus au Moyen Age. Vous pourrez y voir des travaux sur cuir, marquèterie, paperoles , bijoux, sculptures sur bois , pierres ou fer, bougies, lapidaire, vitraux ,enluminures ,reliures ,céramistes ,bâtons de marches ou bourdons.et déguster différents miels ou confitures...

Sur l’esplanade : reconstitution médiévale et fauconnerie

De 10h à 18h: Reconstitution de campements militaires, échoppes de marchands, exposition de rapaces, déambulations, jongleurs et saltimbanques. Sur chacune de ces reconstitutions, le public sera accueilli par des animateurs qui expliqueront le combat et les armes, les différents métiers, les fabrications réalisées, et le fauconnier parlera des familles de rapaces

De nombreuses  activités pourront être pratiquées par petits et grands : calligraphie, écoute et lectures de  contes du Moyen Age, maquillage,  parcours de l’apprenti chevalier à poney, jonglerie, tir à l’arc, tours en calèche...

12h30 : Apéritif animé de chansons populaires (HiK Hasi ) et restauration permanente.

La journée sera ponctuée d’animations, danses, combats de lices, et du grand spectacle  de fauconnerie des « Géants du Ciel »

18h : parade finale

NB : Une participation de 3 euros sera demandée à l’entrée du site aux adultes et jeunes de plus de 12 ans pour la restauration du mobilier de l’abbatiale.

 

 site internet : www.lesamisdelabbaye.fr

La soirée d'ouverture du cycle de formation sur "la bouche, parole et nourriture" proposée par le service Foi et Culture aura lieu lundi 9 octobre 2017 avec Danielle Ellul, pasteur, docteur de sciences religieuses, qui donnera une conférence sur "Nourriture et parole dans la Bible".

 

Le service diocésain Foi et culture propose comme chaque année un cycle de formation ouvert à tous : "Les lundis de Foi et culture" au Centre diocésain du Béarn. Cette année le thème est : "La bouche, parole et nourriture".Les rencontres ont lieu un lundi par mois au Centre diocésain du Béarn (11, av du Béarn, 64000 Pau) de 20h à 22h. Ouvert à tous, libre participation aux frais.

Contact : Catherine Putz  06 70 72 52 03  foicult64@gmail.com

Programme :

9 octobre : Nourriture et parole dans la Bible avec Danielle Ellul, pasteur, exégète, docteur de Sciences Religieuses.

novembre/décembre : Concert Stabat Mater de Boccherini.  « Les voix de la douleur » avec Pierre-Yves Ardoy et l’ensemble Camerata appasionnata.

18 décembre : « Qu'il m’abreuve des baisers de sa bouche » Cantiques des Cantiques 1,1 avec Jean-Emmanuel de Ena, o.c.d. docteur en théologie. professeur en Bible (spécialité Cantique des Cantiques) et en théologie spirituelle à Toulouse.

15 janvier : La parole de Dieu au risque de la foi. Résistance et témoignage, Pau, 1940-1944, par Ricardo Saez, professeur émérite des Universités.

5 février : L’autel, l’ ambon, la présidence : Lieux de la Parole et de la nourriture par Jacques Dieudonné, diacre, créateur en art sacré et mobilier liturgique.

19 mars : Des prophètes aux témoins, par Mgr André Dupleix, théologien, recteur honoraire de l’ICT, professeur à l’ATPA

30 avril : La parole, une exigence d’humanité. Table Ronde : « Libérer la parole » avec la participation de :

- L’ACAT : La parole bâillonnée. 

- SOS Amitié : la parole à écouter. Des mots, des maux.

- …

Fin mai : Soirée spirituelle et artistique coordonnée par Mgr André Dupleix.

« Ouvre la bouche et mange ce livre. Mange-le et va en parler au peuple d’Israël. » (Ez. 3,1)

 

Par ailleurs, Foi et Culture propose des ateliers et rencontres tout au long de l'année :  :
□ Atelier Grec
□ Atelier Hébreu
□ Travail sur les textes hébreux
□ Racines juives
□ Débattre autour d’un film
□ Débattre autour d’un livre

Plus de renseignements en cliquant ici.

 

119 ans après la bénédiction du nouvel l’orgue Wenner-Maille le 18 décembre 1898, par Mgr François-Antoine Jauffret, évêque de Bayonne, une foule d’amis de la congrégation des Servantes de Marie s’est réunie le jeudi 17 août 2017 à la chapelle de Notre Dame du Refuge à Anglet pour l’inauguration de l’orgue restauré par l’atelier Pellerin et Uys.

Le colloque organisé le 2 août à Cambo-les-Bains sur "La Bible mémoire des cultures et des religions" fut accueilli par Madame le maire de Cambo, Bernadette Jougleux, en l’église Saint-Laurent par des mots chaleureux pour ce rendez-vous de l’été qui cette année adressait un hommage soutenu au cardinal Roger Etchegaray à l’occasion des 70 ans de son sacerdoce 1947-2017.

lundi, 07 août 2017 09:42

Festival du Cinéma Chrétien

 

Logo-Diocese de Bayonne.jpg

Festival du Cinéma Chrétien

du mercredi 20 au mardi 26 septembre 2017

au CGR de Bayonne

et au collège la Salle St-Bernard

CGR_2013_logo.pngBAYONNE-ST-BERNARD-LOGO-2016.png

 

mardi, 11 juillet 2017 08:54

Une nouvelle maîtrise à Bayonne

Pour « semer la joie » : c’est l’objectif de la nouvelle maîtrise créée à Bayonne pour la rentrée 2017, avec un chœur d’enfants et un chœur de jeunes. Elle recrute dès maintenant pour la rentrée de septembre.

 

Cette maîtrise, déclarée Association loi 1901 et d’intérêt général, offrira ses services à la cathédrale de Bayonne et dans le diocèse, dans le cadre des messes, concerts, auditions dans les églises, hôpitaux, maisons de personnes âgées…

Elle est ouverte aux enfants et jeunes à partir du CE1 (garçons et filles) de tout établissement scolaire privé ou public.  Ce sera un lieu de formation (technique vocale, éducation musicale, découverte de la musique) et de service (messes, concerts, tournées…), avec une vie de groupe attrayante et un répertoire varié, et un grand souci artistique et spirituel. Les répétitions auront lieu au 19 rue de Luc à Bayonne.

La participation financière est de 160€ pour le niveau I (CE1-CE2) et 190€ pour le niveau II (à partir du CM1), avec déduction fiscale de 66%.

L’équipe d’encadrement est composée du P. René Guillet, sm, et d’Elisabeth Wales, ocv.

Adresse provisoire pour les inscriptions :

Père René Guillet

Maîtrise Notre-Dame

Evêché de Bayonne

16 pl Mgr Vansteenberghe

64100 Bayonne

Renseignements : 06 72 83 51 46

 

Après une année d’interruption, la cathédrale de Bayonne rouvre ses portes à la musique avec son festival d’été, dixième du nom. Neuf concerts seront proposés, le samedi à 19h30, autour du chant choral, de formations instrumentales ou orchestrales, et bien sûr, du Grand-Orgue, qui bénéficie, pour l'occasion, d'une « révision générale » . Entrée et participation seront libres, samedi 1er juillet à 19h30, en la cathédrale de Bayonne.

 

Dix années d’un succès qui ne s’est jamais démenti (la Cathédrale était remplie dès le premier concert, en juin 2007), comme si ces « Samedis Musicaux » répondaient à une attente, une évidence que ce haut-lieu spirituel et culturel était appelé à réunir les foules, au-delà des quatre messes dominicales, au travers de rendez-vous réguliers qui se sont révélés autant d’inoubliables moments de partage fervent.

Pour le concert d'ouverture le 1er juillet, le Grand-Orgue proposera une visite du prélude et fugue à travers les siècles, de J.Sébastien Bach (le célèbre la mineur) à Marcel Dupré, en passant par Franz Liszt et Jean Guillou (le « B.A.C.H. »), autant d'œuvres d'une redoutable et spectaculaire virtuosité pour le jeune Olivier Mathieu, du Conservatoire de Bordeaux.
La partie vocale sera confiée au grand chœur d'hommes Biez Bat, dont la Cathédrale garde le souvenir tout frais (ou plutôt incandescent !) de sa remarquable prestation lors des récentes « Nuits Illuminées », où un vaisseau archi-comble fut littéralement captivé par l'émotion ! Cette solide formation, dirigée par Maïté Duboué-Daguerre, distinguée lors de prestigieuses tournées internationales, articulera son programme sur trois thèmes : le chant sacré, la Mer et l'âme basque, avant de se joindre à l'orgue pour une dernière partie flamboyante, autour, notamment, du célèbre « Nabucco » de Verdi.

PROGRAMME

1er juillet 19h30 : Choeur Biez Bat, txistu et orgue

8 juillet 20h : Requiem de Mozart
Solistes, choeurs et Orchestre Symphonique du Sud-Ouest, direction Bernard Salles

22 juillet 19h30 : duo de trompettes et orgue
Pierre Désolé, Marie Sophie et Olivier Mathieu

5 août 19h30 : Stabat Mater de Schubert
Choeur Ananda et piano

12 août 19h30 : trompettes, gaitas et orgue avec Naji Hakim

26 août 19h30 : Choeur mixte Itsasoa et orgue


9 septembre 19h30 : Requiem de Fauré et musique sacrée
 Choeur de l’Orchestre ORBCB et orgue

16 septembre 19h30 : Requiem de Mozart
par le Quatuor Arnaga

30 septembre 20h :100 choristes font chanter la Cathédrale
choeurs Aeolia, Ananda, Itsasoa et orgue

Le 23 juin 2017, en présence d'une délégation des Servantes de Marie, la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne et la Ville d'Anglet ont présenté la publication des Actes du colloque "Société, religion et charité au XIXe siècle" qui s'est déroulé du 15 au 17 octobre 2015 lors de l'année Cestac à Notre-Dame du Refuge à Anglet.

 

Après le mot de bienvenue de Claude Olive, maire d'Anglet, Josette Pontet, présidente de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne, a présenté cet ouvrage de près de 350 pages qui reprend les interventions d'une vingtaine d'auteurs dont certains ont pris la parole pour résumer leur contribution, comme par exemple Soeur Louisette Saba, vice-postulatrice de la cause du Père Cestac ou encore M. l'abbé Philippe Fabas, prêtre de notre diocèse et docteur en Histoire de l'Université de Bordeaux III.

A la fin de la présentation, Josette Pontet a été très surprise de recevoir des mains du premier magistrat de la ville où a fleuri l'oeuvre du bienheureux Louis-Edouard Cestac, la médaille d'or de la ville d'Anglet pour la remercier de tout le travail accompli pour l'organisation de ce colloque et pour la publication de ses actes.

L'ouvrage est disponible au prix de 24 euros auprès de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne - Tour Fouquet 16, rue des Prébendés 1er étage 64100 BAYONNE. Tel. 05 59 59 81 20.

 

SSLA_Annee_Cestac.jpg - 259.26 kB

 

Page 1 sur 5