Comment mettre en chantier une mission paroissiale?

 

1) L’idée d’une mission paroissiale

L’idée d’une mission peut venir du curé ou des paroissiens, mais ce qui est important, c’est qu’elle soit tout de suite partagée par quelques-uns.

 

2) Une première rencontre avec l’école

Si l’idée persiste, c’est qu’elle n’est pas mauvaise et peut être envisagée. Elle est alors évoquée au conseil paroissial. Celui-ci peut alors faire appel à l’équipe missionnaire, et inviter un des responsables à venir exposer ce qu’est une mission paroissiale et répondre aux questions.

Après cette première rencontre, le conseil paroissial peut, après réflexion, demander l’avis d’un groupe plus élargi de paroissiens pour savoir si d’autres sont prêts à s’engager dans ce projet.
Dans le cas où l’idée trouve une certaine résonance, le conseil peut prendre la décision avec son curé, de demander à l’équipe missionnaire de s’engager elle-même dans une mission (avant de se décider définitivement, il peut faire appel à l’équipe missionnaire pour un deuxième entretien avec le cercle élargi des paroissiens).

 

3) L’engagement pour la mission

Le curé de la Paroisse aura soin de demander l’accord de l’Evêque du Diocèse, qui est lui-même le premier missionnaire de son Diocèse. L’Evêque pourra, sinon participer, au moins encourager la mission.
A partir du moment où la demande est officielle, l’équipe missionnaire se concerte pour voir si elle peut elle-même s’engager dans ce projet. Elle donne sa réponse le plus rapidement possible.
L’équipe missionnaire et le curé prennent alors une date pour fixer les dates exactes de la semaine de mission ; ainsi que les dates des premières rencontres de préparation.

Remarques importantes :

Une mission se décide souvent 8 mois à 2 ans avant la réalisation effective !
Si l’engagement se fait des mois avant, la préparation concrète s’effectue surtout les 6 derniers mois qui précèdent la mission.

 

4) La préparation

Pendant tout le temps qui sépare de la préparation pratique de la mission, le curé prendra soin de constituer une équipe pour l’aider.

L'équipe missionnaire pourra proposer un programme qui montre comment les jours de mission demandent une certaine organisation. Celle-ci n’est pas lourde à partir du moment où chacun s’engage là où il se sent des compétences particulières et qu’il en réfère à son responsables direct.
Le responsable de la mission reste le curé qui l’accueille au nom de tous les paroissiens. Cependant, il est préférable qu’il puisse déléguer la responsabilité de la préparation (et du déroulement) à des laïcs engagés qui sont motivés par le projet. Cela le laisse plus libre d’intervenir lui-même comme pasteur plutôt que comme organisateur.

Le curé, le conseil paroissial, l'équipe missionnaire et le coordinateur restent constamment en lien pendant toute la préparation spirituelle comme matérielle.

La préparation spirituelle

Il est possible que des membres de l'équipe missionnaire se déplacent pour rencontrer l’équipe de préparation. Mais cela peut être aussi l’occasion de réunir l’équipe de pilotage voire une équipe élargie afin de prier déjà pour la mission. A cette occasion, il est possible qu’ils puissent recevoir un petit enseignement sur l’évangélisation ou sur tout autre thème qui serait en lien avec la mission.

La préparation matérielle

L’organigramme peut aider l’équipe organisatrice à ne rien oublier. Dès les premières rencontres, l'équipe missionnaire et la paroisse peuvent dresser le cahier des charges de chaque responsabilité. Chaque mois, l’équipe peut faire le point et progresser.