Imprimer cette page

Les fruits de l'après-mission

foib_missio.jpg

Les fruits n’appartiennent qu’à celui qui les a lui-même disposés, en fonction de sa grâce. Il serait donc un peu irrespectueux de vouloir tout saisir de l’action de Dieu.
Cependant il est légitime de vouloir mesurer l’impact de la mission pour pouvoir la poursuivre par la suite. En effet, la mission n’est pas finie le jour où l'quipe missionnaire s’en retourne chez elle. Au contraire, elle commence vraiment !

Le curé pourra réunir son conseil paroissial, le cercle élargi de ses paroissiens et toutes les personnes qui ont été touchées par la mission et qui veulent aller plus loin. C’est alors qu’il faudra évaluer ce qui peut être continué (adoration du Saint Sacrement / prière des laudes / animation des messes / soirées de quartiers / soirées à thème / visites à domicile, etc).

Il faut bien savoir que l’après-mission dépend essentiellement de la préparation. C’est dans la mesure où la paroisse se sera posé les bonnes questions, aura pris en compte les besoins réels de la paroisse avant la mission, qu’elle pourra d’abord aiguiller les missionnaires lors de la réalisation de la mission et qu’elle pourra ensuite savoir comment poursuivre ses efforts.

Télécharger les pièces jointes :