Pourquoi une mission ?

 evang_mission.jpg

 

1) POURQUOI ÉVANGÉLISER ?

Pourquoi faut-il annoncer explicitement le Christ ? Le témoignage de vie n’est-il pas suffisant ?
Le témoignage de vie chrétienne est en effet primordial et sans lui, il n’y a pas d’autre témoignage possible.

  • La prédication

En fait, la foi naît bien de la prédication (cf. Rm 10,17). C’est par la Parole de Dieu transmise que la foi va naître et se nourrir. Si nous-mêmes nous avons la foi aujourd’hui, c’est parce qu’un jour, on nous a parlé de Jésus à nous, ou à nos parents ou à nos grands-parents les plus éloignés.... et qu’il y a eu une conversion. Il y a toujours, à l’origine de notre foi, une prédication ... qui remonte à celle des Douze, et du Christ lui-même.
Déjà dans les Actes des Apôtres, les premiers apôtres ont compris le danger d’arrêter la prédication afin de la remplacer par d’autres activités (aussi généreuses soient elles) ou de la mettre à un niveau tout à fait secondaire.
“Il ne sied pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis de l’Esprit et de sagesse, et nous les préposerons à cet office ; quant à nous, nous resterons assidus à la prière et au service de la parole.” (Ac 6,2-4)
L’Eglise elle-même n’a pas d’autres raisons d’être que celle de propager la foi, jusqu’au retour du Christ.
“Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais c’est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure.” (Jn 15,16)
“Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.” (Mt 28, 18-20)

  • La soif des hommes devant leur “destin”

Les hommes ont soif de Dieu. Ils ont une recherche spirituelle même s’ils ne sont pas guidés. Si nous, catholiques, nous n’allons pas à leur rencontre (comme l’Eglise l’a toujours fait depuis 2000 ans) ce sont les sectes qui prendront la place ... si ce n’est pas déjà fait.

Toutes ces personnes qui n’attendent qu’à être accueillies par une communauté chrétienne unie, chaleureuse, forte dans sa foi ... devons-nous nous en désintéresser ? Démissionner ?
Le pape Jean-Paul II nous répète sans cesse que l’avenir de l’Eglise passe par une nouvelle Évangélisation ... et d’une évangélisation directe et explicite à tous ! L’Eglise a donc bien choisi la mission, et non la démission.

  • Le renouvellement de la foi

La foi a toujours besoin d’être renouvelée par la prédication, par l’exhortation. Elle a aussi besoin de s’affirmer pour être elle-même fortifiée. Comme les disciples de retour de mission (Lc 10,17-20), l’Évangélisation apporte toujours le fruit de la joie dans le cœur de ceux qui acceptent ce risque. Ne nous en privons pas.

 

2) UN PROJET COMMUN POUR TOUTE LA PAROISSE

C’est souvent le désir du curé de réunir toutes les entités présentes de sa paroisse pour qu’elles se connaissent entres elles, s’apprécient, et s’ouvrent bien les unes aux autres. La mission paroissiale peut être une bonne occasion pour chacun de resituer son action dans une visée de sanctification personnelle et communautaire.

 

3) UNE VISIBILITÉ DE LA PAROISSE

La paroisse n’a pas tous les jours l’occasion de faire parler d’elle dans les milieux non pratiquants. La mission donne une raison d’entrer en contact avec des personnes qui côtoient les habitants de la paroisse sans savoir qu’une communauté paroissiale est prête à les accueillir à bras ouverts.