Alors que le pape François a convoqué un Synode extraordinaire sur « les enjeux pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » pour le mois d’octobre 2014, et un Synode ordinaire en octobre 2015 pour prendre des orientations pratiques et mettre le trésor de l’enseignement et de l’expérience de l’Eglise à la disposition d’une société où la famille est fragilisée, nous nous proposons de souligner quelques aspects saillants de l’enseignement de saint Jean Paul II sur la famille. Par Mgr Marc Aillet

 

L’injection létale pourrait bien devenir légale. C’est ce que laisse entendre le message délivré par l’acquittement du docteur Nicolas Bonnemaison. 

 

lundi, 02 juin 2014 12:55

C’est le Seigneur !

Editorial de Mgr Marc Aillet - Notre Église n°49 - Juin 2014. Nous sommes dans la période des confirmations et je rends grâce à Dieu pour les bonnes dispositions que j’ai pu constater chez de nombreux jeunes qui en font la demande. Il n’est pas rare que, dans leur lettre de demande à l’évêque, des enfants fassent part de leur vie intérieure ou de leurs épreuves, même si le contexte familial ou scolaire ne leur donne pas toujours le loisir d’être assidu à la vie de l’Église.

La participatio actuosa à la liturgie est une idée-force de la Constitution Sacrosanctum Concilium (SC) du Concile Vatican II, qui parle de "participation consciente, active et fructueuse" (SC 11). Il convient cependant de dissiper un malentendu sur le sens de cette participation qui pourrait être réduite à une simple attitude extérieure durant la célébration. Par Mgr Marc Aillet

 

Ecouter l'homélie de Mgr Marc Aillet le 18 mai 2014 en la cathédrale sainte Marie de Bayonne :

 

 

Sujets abordés : Retour sur l’assemblée plénière des évêques à Lourdes du 8 au 10 avril ; préparation du synode sur la famille et voyage en Russie ; les canonisations des papes Jean XXIII et Jean-Paul II ; évènements diocésains.

Communiqué de Mgr Marc Aillet

Dans la soirée du 9 mai, l’église de Notre-Dame de la Plaine a été vandalisée.

Si le tabernacle n’a pas été profané, une ou plusieurs personnes ont délibérément mis le feu à l’autel (dont la nappe et la partie supérieure ont été brûlés) ainsi qu’à la croix du sanctuaire. Le cierge pascal a été renversé et brisé. Des excréments ont même été trouvés près du baptistère…

C’est par le signe de la croix, arborée de rameaux de buis ou de laurier, qu’a commencé la semaine sainte pour les catholiques qui célèbreront, en ces jours, le cœur de leur foi : la passion, la mort et la résurrection de Jésus ! Il y a 30 ans, le bienheureux Jean Paul II, qui sera canonisé dans quelques jours par le Pape François, confiait aux jeunes du monde entier la croix qui continue d’accompagner le pèlerinage des JMJ à travers tous les continents : « Apportez-la au monde comme signe de notre Seigneur Jésus-Christ pour l'humanité, et annoncez à tous que le Salut et la Rédemption ne se trouvent que dans le Christ, mort et ressuscité ».

Certains organes de presse se sont fait l’écho de mon voyage d’études en Russie, en rendant compte des intentions qui y ont présidé de manière passablement erronée ; c’est la raison pour laquelle je me propose de donner quelques éclaircissements. Il semble que les auteurs de ces articles se soient laissé aller à ce péché que le Pape François a dénoncé récemment devant un parterre de journalistes catholiques italiens sous le nom de « désinformation ».

 

 

Compte rendu du voyage oecuménique de Mgr Aillet en Russie, publié dans l'hebdomadaire La Semaine du Pays Basque n°1068 (du 4 au 10 avril 2014) par Alexandre de la Cerda, vice-Consul honoraire de Russie.

Page 19 sur 22