60 ans de sacerdoce

60 ans de sacerdoce

L'abbé Peyo Irigoyen, prêtre auxiliaire à la paroisse Saint-Pierre de Nive Adour, a fêté ce lundi 29 juin 2020, ses 60 ans de sacerdoce.

Entouré des paroissiens et des prêtres des 6 clochers de Saint-Pierre de Nive Adour, l'abbé Peyo Irigoyen a présidé la messe à l'église Saint-Pierre de Saint-Pierre d'Irube, en ce lundi 29 juin 2020, fête de Saint Pierre et Saint Paul. Voici son homélie : 

 "Merci à vous tous, ici présents, et à tous ceux qui n’ont pas pu venir.

Merci à mes parents et toute ma famille.

Merci à mes éducateurs et enseignants, au primaire public à Baïgorri, au secondaire du collège d’Ustaritz, au grand séminaire, et tout le reste.

Merci et pardon à tous ceux que j’ai rencontrés en 60 ans de sacerdoce. J’ai l’impression de n’avoir fait que suivre le chemin, sans prendre l’initiative… en me laissant conduire…

Merci au Seigneur pour les 20 ans que j’ai passé au Tchad, accompagnant des jeunes et des moins jeunes très humains, en tant qu’aumônier de lycée et prof de physique, puis en tant que « prof de bible », au Grand Séminaire, et en brousse avec des catéchistes avides de connaître la bible !

Merci pour les quarante ans avant et après le Tchad… comme prof à Ustaritz, avec des jeunes séminaristes ou laïcs que nous avons essayé de former, comme prêtre à St Esprit, à Pau, à Orthez, à Biarritz et enfin…

Merci à vous tous qui m’accueillez si bien à St Pierre de Nive-Adour. Comme homélie, je voudrais seulement vous faire regarder notre église de St Pierre : au porche, c’est St Pierre qui nous accueille les yeux tournés vers le ciel, et les clés de l’église à portée de mains ! Puis un vitrail nous fait vivre la scène de Pierre voulant suivre Jésus qui marche sur l’eau, mais qui s’enfonce en disant : « Viens, Sauve-moi ». Cri de prière que nous pouvons faire comme lui, en écoutant la parole de Jésus : ‘homme de  peu de foi, pourquoi as-tu douté ?’ Seigneur, sauve-nous…

Nous retrouvons cette scène sur le côté de l’autel, et là on voit St Pierre qui coule dans l’eau jusqu’au cou… Derrière l’autel, c’est encore Pierre qui dit à Jésus : « Eloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur ! » et à côté, le même Pierre dit : « A qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle »   enfin, sur l’autre côté : on voit Pierre et un autre disciple qui retirent un filet plein de poissons, comme nous tous ici rassemblés en église, rassemblés par le Seigneur…

Je pourrais oublier le vitrail du confessionnal, qui nous montre Pierre crucifié la tête en bas, et proclamant au bourreau son désir de salut… Et son indignité…

Je n’ai pas encore signalé le beau tableau du devant de l’autel… J’espère que vous l’avez déjà bien contemplé : Pierre n’est pas bien réveillé, dans sa prison, les chaînes sont emportées par les anges, il est libre, c’est Dieu qui le libère, il se laisse faire sans bien réaliser. Nous aussi, laissons-nous faire, c’est Dieu qui nous conduit ! 

Que Pierre et Paul nous guident sur tous nos chemins ! AMEN".

(in site de la paroisse Saint-Pierre de Nive Adour)