Retour sur la journée de prière et la messe du 20 mars pour les victimes d'abus sexuels dans l'Eglise

Retour sur la journée de prière et la messe du 20 mars pour les victimes d'abus sexuels dans l'Eglise

À l'initiative de la Conférence des évêques de France avait lieu, dimanche 20 mars, une Journée nationale de prière pour les victimes de violences et d’abus au sein de l’Eglise, « Témoins pour une vie nouvelle ».

Soucieux de continuer à écouter les personnes victimes, de lutter contre les violences et agressions sexuelles et les abus de pouvoir et de conscience, de prendre soin de tous les baptisés meurtris par ces crimes, Monseigneur Marc Aillet a présidé une messe de réparation en la cathédrale Sainte Marie de Bayonne. Elle était précédée par la méditation du chapelet.

 

Pour écouter l'homélie de Mgr Marc Aillet:

 



Pour entendre la Prière universelle:

 

Pour entendre la Prière de réparation dite par Mgr Aillet:

 

En mars 2021, les évêques réunis en Assemblée plénière ont voté une série de 11 résolutions, dont la 8e répond à l’invitation du pape François à vivre une journée de prière pour les victimes au sein de l’Église. Cette année, la date de cette journée mémorielle était fixée au 3e dimanche de Carême. Elle avait pour thème : « Témoins pour une vie nouvelle ».

 

Des propositions multiples

Pour cheminer vers Pâques et faire mémoire, chacun pouvait suivre – seul ou en groupe – plusieurs propositions liturgiques composant une progression pour lire, prier ou méditer autour du 3e dimanche de Carême. Conçues par un comité de rédaction de la Conférence des Evêques de France, au sein duquel se trouvaient plusieurs personnes victimes-témoins, trois types de célébrations pouvaient être envisagées : messe du 3e dimanche de Carême C, chemin de croix, célébration de prière.

 

Pourquoi une journée mémorielle durant le temps du Carême ?

  • Le 3e dimanche s’inscrit dans l’appel à la conversion qui irrigue la marche vers Pâques ;
  • Durant ce dimanche, les catéchumènes sont invités à vivre le 1er scrutin qui les oriente vers la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne. L’évangile du jour proclamé est alors celui de la rencontre entre Jésus et la Samaritaine (Jn 4).
  • Faire mémoire pour les personnes victimes d’abus fait entendre l’appel à la lucidité devant son péché personnel et collectif, à ne pas refuser le chemin de conversion comme itinéraire de retour vers Dieu, à accueillir la grâce de devenir témoin pour une vie nouvelle.

Il s’agissait d’une invitation à ne pas détourner notre regard, à nous reconnaître appelé à la conversion et à accueillir la vie nouvelle qui surgira à Pâques.

 

Source : https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/lutter-contre-pedophilie/temoins-pour-une-vie-nouvelle-journee-de-priere-du-20-mars-2022/