C’est l’heure de la rentrée

C’est l’heure de la rentrée

Éditorial de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, paru dans la revue diocésaine "Notre Église" de septembre 2022

Après la torpeur estivale, marquée cette année par la canicule et les incendies qui ont ravagé de nombreux sites, entraînant tant de désagréments au cœur de ces vacances et de l’environnement, les activités reprennent, dans la société comme dans l’Église.

Un certain nombre de communautés paroissiales vont accueillir de nouveaux curés que j’aurai la joie d’installer officiellement dans leur charge. De nouveaux prêtres, que j’ai eu la grâce d’ordonner le 25 juin et le 2 juillet derniers, ou qui vont nous rejoindre d’autres horizons pour nous prêter main forte, vont recevoir un premier ministère dans le diocèse. Je vous invite à les accueillir comme un don de Dieu. Ils vous ressemblent ou non, ils vous rejoignent dans votre sensibilité ou vous bousculent dans votre culture ou vos habitudes : considérez le don qu’ils font de leur vie au service du Christ et de l’Église, alors qu’ils doivent parfois essuyer bien des critiques et des jugements. Et vous, chers frères prêtres, si vous devez être exacts dans la mission que vous recevez du Seigneur – fidèles à l’enseignement de l’Église que vous avez à transmettre intégralement, attentifs à célébrer dignement la liturgie, selon les principes rappelés par le Saint- Père dans sa lettre apostolique Desiderio desideravi, sur la formation liturgique du Peuple de Dieu, du 29 juin 2022, soucieux de gouverner avec charité la portion du Peuple de Dieu qui vous est confiée –, je vous exhorte à vous présenter comme d’humbles serviteurs, bergers non pour vous-mêmes mais pour le troupeau (cf. Ez 34), appelés à paître le troupeau de Dieu « non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau » (1 P 5, 3).

Plusieurs chantiers se présentent à nous cette année. Avec la Pastorale des jeunes, nous tournerons nos regards vers Lisbonne, où se tiendront, du 1er au 6 août 2023, les Journées Mondiales de la Jeunesse qui rassembleront des jeunes du monde entier autour du Pape François, sur le thème : « Marie se leva et partit avec empressement ». Nous visons une délégation de 150 jeunes pour vivre ce temps fort de rencontre avec le Christ et l’Église universelle. Cet événement structurera les propositions pastorales faites cette année en direction des grands lycéens, des étudiants et jeunes professionnels.

Depuis mon arrivée, j’ai eu la grâce d’ouvrir la propédeutique et le séminaire diocésain des saints cœurs de Jésus et de Marie, ainsi que le séminaire diocésain Redemptoris Mater Saint Jean Paul II et d’ordonner 28 prêtres pour le service du diocèse. Il nous faut toutefois renforcer la pastorale des vocations, qui concerne tous les membres du Peuple de Dieu. Nous prendrons des initiatives pour promouvoir une « culture vocationnelle », qui passera, comme nous y invitait saint Jean Paul II, dans l’exhortation apostolique Pastores dabo vobis, du 25 mars 1992, il y a trente ans, par l’annonce explicite de ce qu’il appelait « l’Évangile de la vocation ». Il écrit : « Il faut une "prédication directe sur le mystère de la vocation dans l’Église, sur la valeur du sacerdoce ministériel, sur son urgente nécessité pour le Peuple de Dieu" » (n. 38). Cette prédication, accompagnée de témoignages de vies données dans le sacerdoce, la vie consacrée ou la vie conjugale et familiale, devrait accompagner les propositions faites aux enfants et aux jeunes de manière habituelle. En effet, « l’homme, seule créature que Dieu a voulue pour elle-même, ne peut pleinement se trouver que par le don désintéressé de lui-même » (Const. Gaudium et spes n. 24).

Nous devrons encore poursuivre le travail de transformation pastorale et missionnaire de nos communautés paroissiales, à travers l’émergence de pôles missionnaires dont le noyau serait constitué par la mise en place de petites fraternités missionnaires dans nos paroisses. Le parcours Cléophas est un outil de formation adapté à ce noble objectif et j’invite particulièrement les curés à y envoyer des candidats. Il reste qu’il faut toujours repartir du Christ et insister sur la conversion personnelle de tous ceux, prêtres et laïcs, qui sont appelés à prendre une place responsable dans la mission d’annoncer l’Évangile à tous.