Cet entretien de Mgr Aillet a été enregistré le 4 février 2014 et diffusé sur Radio Lapurdi Irratia et sur Radio Présence Lourdes Pyrénées.

 

 

mercredi, 08 janvier 2014 16:46

Vœux de Mgr Aillet au clergé - Orthez 2014

Le 6 janvier à Orthez, Mgr Aillet a présenté ses traditionnels vœux au clergé du diocèse. L’évêque a rappelé  aux 90 prêtres rassemblés le cœur de leur mission : annoncer l’Evangile. Il les a également incités à grandir dans la charité mutuelle, et à accomplir une véritable conversion pastorale.

vendredi, 03 janvier 2014 09:44

L’Évangile pour tous, j’y crois !

Ebanjelioa denentzat, sinesten dut !

La simple croix de bois plantée non loin de l’église Saint-Laurent de Cambo et du presbytère en la fête du Christ, Roi de l’univers, restera le signe visible d’une semaine de « mission paroissiale » animée par la communauté Palavra Viva du 16 au 24 novembre 2013.

jeudi, 02 janvier 2014 10:03

AGUR MARIA !

Il y a quatre ans, Monseigneur Aillet est venu rencontrer des jeunes dont je faisais partie.  "Avez-vous déjà participé aux fêtes de Bayonne?" nous avait-il demandé.  Nous n'y étions jamais allés mais là, nous étions prêts à les vivre de la façon dont il nous proposait d'y participer. "Et si vous partiez faire de l'Evangélisation pendant les fêtes? " nous avait-il suggéré. Et c'est ainsi que le groupe d'évangélisation Agur Maria est né. Par ce nom, nous voulions marquer notre attachement à la Vierge Marie, elle qui a été le guide des Apôtres, elle qui a su mieux que tout autre porter au monde la Bonne Nouvelle du Salut.

samedi, 14 décembre 2013 21:08

Un coup de jeune pour la mission

Editorial de Mgr Marc Aillet - Notre Église n°40 - Septembre 2013

Si le Bienheureux Jean-Paul II a redonné à l’Église sa visibilité et Benoît XVI son intériorité, comme on l’a dit avec pertinence, le pape François s’attache à lui rendre toujours plus d’authenticité. C’est ce qui ressort en particulier des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) de Rio. On voit ainsi se déployer le dialogue instauré par Jean-Paul II avec les jeunes et continué par ses successeurs, selon une pédagogie toute divine. Les JMJ semblaient taillées sur mesure pour le bienheureux Jean-Paul II, dont c’était l’intuition géniale et inspirée. Benoît XVI, le théologien lumineux, que rien ne disposait à cet exercice, recueillit l’héritage et y apporta sa touche personnelle, faite de réflexion et d’intériorité. Ayant participé aux JMJ, pour la deuxième fois comme évêque catéchiste, j’atteste qu’il y a bien une « génération Benoît XVI », avide d’approfondir sa connaissance de la foi et assoiffée de vie intérieure. Le Youcath fut en ce sens une réponse adéquate aux attentes des jeunes catholiques d’aujourd’hui. Le pape François reprend à son compte l’héritage de ses deux prédécesseurs et y appose, en pédagogue d’exception tout pétri de spiritualité ignatienne, son empreinte propre, celle d’inviter les jeunes à la cohérence entre la vie et la foi pour donner au christianisme toute son authenticité.

Page 4 sur 4